Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 14:56

fright-night-afficheRéalisateur: Graig Gillepsie

Scénario: Marti Noxon

Casting: Colin Farrell, Anton Yelchin, David Tennant, Christopher Mintz-Plasse, Imogen Poots

Durée: 2h00

Année: 2011

Pays: USA/Inde

Genre: Vampires

 

Résumé: Charley Brewster est un lycéen populaire de la banlieu de Las Vegas, de plus il sort avec la plus belle fille du lycée, Amy. Mais tout son petit monde va s'écrouler le jour où Jerry Dandrige enménage dans la maison d'à côté. C'est tout  son ex meilleur ami, Ed, qui va tirer la sonnette d'alarme, car pour lui il ne fait aucun doute que Jerry est un vampire....

 

Critique: Il y a de cela 3 mois je vous faisait part de la sortie imminente du remake du cultissime Vampires, ... Vous avez dit Vampires? de Tom Hollande. Et ça y est c'est le grand jour! alors que vaut réellment cette adaptation signée Graig Gillepsie.

 

0513-fright-large

 

Mon premier mot ,une fois le métrage terminé, fut: "Ouf!!!!!!". En effet le film est très loin de la purge que je m'attendais à voir, surtout lorsque l'on sait qu'il est distribué par Walt Disney Compagny, qu'il s'agit d'une co-production Indienne, qu'il est en post 3D et que son réalisateur n'est autre que Graig Gillepsie, le réalisateur du soporifique Monsieur Woodcock.

 

fright-night-2011-gallery

 

Premier bon point Colin Farrell, qui même si il ne joue pas là le rôle de sa vie, est vraiment très à l'aise dans le rôle de Jerry Dandrige, ce vampire aussi assoifé de sang que de sexe. On nottera également l'excellente prestation de David Tennant (Dr Who) qui s'accapare litérallement toutes les scènes dans lesquelles il est présent .

 

Fright-Night-Movie-Trailer-Official-HD

 

Autre point fort de Fright Night c'est qu'il réussit, avec une réussite toute mesurée, à s'éloigner du matériau d'origine sans trop le trahir, on retrouve effectivement tous les personnages de l'opus original mais transposé de nos jour à Las Vegas. Et même si Roddy McDowall était tout simplement excellent dans le rôle de Peter Vincent l'animateur Télé, David Tennant et lui tout simplement poilant dans celui de Peter Vincent le magicien de Vegas, une sorte de Chris Angel Chasseur de vampires.

 

fright-night-2011-20110513051753185_640w.jpg

 

Cependant tout n'est pas des plus roses dans le monde de Fright Night 2011. A commencé par la réalisation, on voit que Graig Gillepsie n'est pas habitué à ce genre d'oeuvre, même si il est, paraît-il, un grand fan du genre, mais peut-être la présence pesante de Disney à la distribution lui a-t-elle coupé ses envies d'envolés horrifiques. Autre point faible, le scénario, certe je ventais cette excellente idée de transposer l'intrigue de nos jour et à Vegas de plus. Mais malheureusement, le scripte et loin de casser trois pattes à une chauve-souris. On se retrouve face à un éniem Teen Movie horrifique, avec ses héros, ses belles gosses et son méchant. Autre erreur comise, que dis-je, grosse erreur comise, la sous-exploitation de l'excellent Christopher Mintz-Plasse (le Red Mist de Kick ASS), expédié en quelques scènes alors que son personnage possédait un gros potentiel comique et surtout dramatique, il ne sert en fait, ici, que de tremplin à Charley, le propulsant droit dans les pattes de Jerry Dandrige.

 

fright-night-photo-christopher-mintz-plasse

 

Côté 3D rien a signalé ça sert toujours à rien. Je ne sais pas pour vous mais, moi, elle commence à me saouler grave cette mode du 3D et le pire c'est que c'est vendeur.

 

fright-night-photo-anton-yelchin-colin-farrell

 

A noté dans les points positifs un superbe plan séquence lors d'une course poursuite entre, d'un côté, Charley, sa mère et Amy, et un Jerry Dandrige tout simplement hors de lui.

 

tumblr lion62OPb21qe3o9to1 500

 

Mon Avis: Fright Night 3D ne bouleverse pas le genre, et sans être mauvais il est bien loin de faire de l'ombre au Vampires, ...Vous avez dit Vampire? de Tom Holland.

 

Ma Note: 6/10

 

Kane91800

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 01:02

Stake-Land-affiche.jpgRéalisateur: Jim Mickle

Scénario: Jim Mickle, Nick Damici

Casting: Nick Damici, Connor Paolo, Michael Cerveris, Danielle Haris

Durée: 1h38

Année: 2010

Pays:USA

Genre: Vampires/ Zombies

 

 

Résumé: Dans une Amérique envahie par les vampires, Martin, un adolescent dont la famille a été massacrée par l'un de ces derniers, traverse le pays en compagnie de "Mister", un chasseur de vampires, pour rejoindre New Eden le dernier lieu vraiment sûr. Sur leur chemin ils vont croisée des membres de la "Fraterninété" une secte dont les membres sont persuadés que c'est Dieu qui a envoyé les vampires sur Terre pour purifier le Monde. Martin et Mister vont vite comprendre que le danger ne vient pas uniquement que des suceurs de sang....

 

 

Critiques: Et revoilà le duo Jim Mickle (Réalisateur/Scénariste) et Nick Damici (Acteur Scénariste) qui sont déjà à l'origine du bon Mulberry Street. Se coup si pas de rats dont la morsure transforme les Hommes en une sorte de mutants Rats/Zombies mais des vampires qui ont envahi les USA voir même le monde (ceci nous est révélé à demi-mot).

 

Stake-Land-007.jpg

 

Stake Land se présente sous la forme d'un road-movie à la ZombieLand (tiens... Déjà une similitude dans le titre) mais l'humour en moins. Le binôme vieu briscard et ado, la traversé d'une Amérique dévatée en sont les exemples les plus criants.

Mais Mickle et Damici voulais apparemment un film plus adulte. La scène d'ouverture, à elle seule, nous en annonce la couleur et la suite ne nous le prouve pas moins.

 

StakeLand2.jpg

 

Le film qui nous est presque présenté comme une odysée homérique, où le parcourt initiatique de Martin va être jonché de rencontre qui lui apporteront beaucoup (les protagoniste qu'il rencontre et qui meurent semble lui transmettre toujours un peu plus de sagesse) et d'épreuves qui le feront progressivement passé de l'enfance à l'âge adulte.

 

Stake-Land.jpg

 

Mais Stake Land n'est pas que l'histoire d'un garçon et de son mentor, le film touche aussi à des sujet d'actualité comme les dérives sectères liées à la fin du monde tel que nous le connaissons. Le parallèle avec le 21 décembre 2012, prétendue date de la fin du monde annocée par un obscure calendrier Maya, et toutes la bande de fanatiques, pseudo prophètes, qui ont saisi l'occasion pour profiter de la crédulité de certaines personnes et ainsi assoire leur pouvoir et se complaire dans la barbarie la plus totale, et ici facil. Le personnage de Jebedia  Loven, avec son prénom presque biblique en est la parfaite illustration. Lui et sa bande d'illuminés se permettent tout ce qu'aucun être humain normalement constitué ne se permettrait.

 

Stakeland_Still1.jpg

 

Le spectre du 11 septembre y plane aussi, notamment lorsque Willie (un ancien soldat embarqué en route) explique que Jebedia et ses sbires ont remplit des avions de vampires et qu ils les ont fait s'écraser sur des grandes villes comme par exemple Washington.

 

STAKE-LAND-Dark-Sky-Films.jpg

 

Mais si ils ne sont là que comme prétexte pour dénoncer beaucoup de choses, il ne faut pas pour au tant en oublier les vampires qui ressemble beaucoup aux zombies si chers à Georges.A Roméro. Ils ont le même look, marche pareil, sauf qu'ils sont bien plus rapides plus forts et eux ne mangent pas de chaire humaine mais ne boivent que du sang.

 

stakelandcov.jpg

 

Mon Avis: Malgré une réalisation plutot classique Jim Miclke nous livre un film à la beauté froide et malancolique (au contraire de Mulberry Street et de son New York au températures caniculaires et de ses rues puant la sueurs) où chaqu'un des personnages, joué avec justesse et retenue, est parfaitement à sa place.

 

 

Ma Note: 7.5/10

 

 

 

Kane91800

 

 

 

 

 

 

 

Liens Téléchargement: Stake Land VOSTFR

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 18:04

priest-in-3d-movie-poster1Réalisateur: Scott Stewart

Scénario: Cory Goodman

Casting: Paul Bettany, Maggie Q, Karl Urban, Cam Gigandet, Lily Collins

Durée: 1h25

Année: 2011

Pays: USA

Genre: Vampires

 

 

Résumé: Après avoir débérassé le monde des vampires après une guerre séculaire,les prêtres guerriers, bras armé de l'église sont mis au placard. Mais alors que le Clergé pense que tout est terminé, des vampires enlèvent une jeune fille, son oncle , un des prêtres guerriers, décide donc de reprendre du service pour sauver sa nièce quitte à tourner le dos à l'église.

 

Critiques: Après avoir pondu, le pas si mauvaisn Légion Scott Stewart, qui décidément est inspiré par la religion, nous revient avec son acteur (apparemment Fétiche) Paul Bettany pour sont second film Priest.

 

priest.jpg

 

Ce western post-apocalyptique, à la sauce vampire n'est pas, sans rappeller Mad Max, notamment lorsque l'on sort de la ville. Le film se veut, implicitement ou peut-être explicitement (à vous de voir), une sorte de thèse sur la foie. Ayant "vaincu" la menace vampirique grace à ses prêtres l'église prend le pouvoir, et entasse la population dans une mégalopole fortifiée du nom de Cathédrale City (ça ne s'invente pas). On se croirait, presque revenu au moyen âge où l'Eglise et l'Etat ne faisait qu'un et où les évêques et autres religieux enfonçaient leur doctrine dans la tête des gens à coup de marteau. Eux, qui dispence la parole de Dieu vivent bien tant dit que le commun des mortels se tasse dans les rues de la ville et lutte pour survivre.

 

PRIEST-Movie-3-550x366.jpg

 

C'est dans ce contexte particulier que nous apparaît notre héro, sorte de moine guerrier rompu à l'art du combat et du maniement des armes. Lui, l'un des héros qui à sauver le monde, passe complètement inaperçu aux yeux de tous même l'Eglise cherche à l'oublier, comme si personne ne se souvenait de ce que ses frères et lui on fait pour l'humanité. Mais lorsque sont frère (de sang) et sa belle soeur sont massacrés par une meute de vampires et que sa nièce est enlevée par ces mêmes suceurs de sang, il décide de demander de l'aide au Clergé qui lui tourne le dos sous prétexte que la guerre est finie et que les vampires restants sont sous contrôle, mais il paraît évident que c'est plus par soucis de ne pas perdre la face et sutout de ne pas perdre de crédit au près des habitants de Cathédrale City. Le Prêtre décide donc de tourner le dos à l'Eglise (mais pas à Dieu) enfourche sa bécane et fonce sauver sa nièce!

 

Priest-2-1024x592.jpg

 

Ouvert par une séquence animée laissant présager de grandes bastons bien sanglantes, Priest se révèle au final bien décevant sur ce point. ici pas de grands linchages de vampire à la Blade que ce soit au début, au milieu et même à la fin du film. Autant dire que le film sortie en 3D (la grande mode du moment) ne remplit pas son quota de pieux dans le coeur.

 

priest-796.jpg

 

Il reste cependant au film de superbes décors, on y retrouve tous les codes des westerns, le poste avancé (Cathédrale City) les plaines désertiques et même, accrochez vous bien, sa voie de chemin de fer avec sa locomotive!

 

priest-newtrailer.jpg

 

Mon avis: Miné par une réalisation molassonne, Priest, ne parvient pas à nous imposer la dose d'action tant attendue,.Même si il est porté par un très bon Paul Bettany et une Maggie Q toujours aussi virvoltante, Priest n'est à aucun moment parvenu à me faire décoller.

 

Ma note: 5,5/10

 

Kane91800

 

 

 
 
 
 
Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 21:58

1236.jpg

Réalisateur: Tom Holland

Scénario: Tom Holland

Casting: William Ragsdale, Chris Sarandon, Roddy Mc Dowall

Durée: 1h40

Année: 1985

Pays: USA

Genre: Vampire

 

 

Résumé: Charley Brewster est un adolescent fan de films d'horreur et du présentateur télé et "chasseur de monstres" Peter Vincent. Une nuit Charley remarque que de nouveaux voisins enménagent dans la maison d'enface. Il découvrivra bientôt que le maitre des lieux est en fait un vampire, seul petit problème personne ne le croit... Il décide alors de demander de l'aide à Peter Vincent qui se révèle ne pas être aussi témérère qu'il le prétend dans son émission.

 

 

Critiques: Vampires, Vous avez dit Vampires est, si je ne m'abuse le premier film de vampire que j'ai dû voir et probablement l'un des meilleurs. Tout simplement par ce qu'il est à mille lieux de ce que l'on a put voir ses dernières années. Pas de papouilles entre un vampire fade et sa chérie tout aussi insipide, pas de grands coups de sabre, ni de gunfight et encore moins de kung-fu, mais just un ado qui essaie avec ses petits moyens et l'expérience qu'il a acquis en matant des films d'horreurs de se sauver du bourbier dans lequel il s'est mis.

 

 2021836-4ed6S3v2zWk1GD6UDxN8BlwT0pTtOMusvGW2t6vM_WRbMtSCVai.jpg

 

 

 

Certains critiqueront les FX qui peuvent parfois paraître obsolètes, mais au contraire je trouve que vu aujourdh'ui cela donne encore plus de charme à ce film qui à mon imble avis ne souffre pas du pois des années.

 

fright-night-chris-sarandon.jpg

 

Mon Avis: Un film réussi, captivant et surtout drôle. ne vous attendez pas à avoir des sueurs froides mais à partager un super moment de détente et de rigolade. Film Culte pour beaucoup. D'ailleurs un remake est prévu avec Colin Farrell. Sortie en août au USA.

 

fright-night-affiche.jpg

 

 

 

Ma note: 8/10

 

 

Votre Fidel Serviteur                                         Kane91800

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 11:31

images-copie-1.jpg

Réalisateur:Dennis Gansel

Scénario: Jan Berger, Dennis Gansel

Casting: Karoline Herfurth, Nina Hoss, Jennifer Ulrich

Durée: 1h45

Pays: Allemagne

Année: 2010

Genre: Vampire

 

Résumé: Lena, 20 ans, est une marginale qui vit de larcins. Lors d’une de ses virées nocturnes, elle pénètre dans un club underground et rencontre Louise, la propriétaire.
Cette femme aussi belle que mystérieuse est à la tête d’un trio de vampires composé de l’ombrageuse Nora et de l’élégante Charlotte. Louise tombe instantanément amoureuse de la jeune fille et la mord lors de leur première nuit. La jeune voleuse découvre rapidement les avantages que lui procure sa vie désormais éternelle. Dans une infinie liberté, le luxe et la volupté deviennent son quotidien dans un enchaînement de fêtes et de soirées. Mais Lena comprend rapidement que la soif de sang qu’elle partage avec ses nouvelles amies à un prix…

 

Critiques: Avec son affiche aux allures de couverture de Vogue ou de pub pour le nouveau parfum de chez Dior, Nous Sommes la Nuit, avait tendance à me rebuter. Et c'est donc par simple curiosité et avec l'approbation de ma chérie ( qui en ce moment est dans sa période "je kiffe les Vampires") que j'ai visionné ce film.

 

images2.jpg

 

Ma première impression fut, "Tien un Hell version suceurs de sang" et c'est vrai que le film se rapproche fortement du métrage de Bruno Chiche. Même si Lena viens d'un millieu plus modeste, sa vie Berlinoise me rappelle celle de Hell a Paris, (Shopping, discothèque, drogue, Alcool etc...).

 

imagesCAQBF9YK.jpg

 

Mais le réalisateur n'a pas hésité à rajouter une touche sanglante et horrifique, tout ça à mon grand soulagement.

je pense notemment à l'initiation de Léna dans un immeuble désaffecté occupé par des proxénète (scène que j'aurai aimé voir un peu plus longue et creusé.) ou à ce grand morceau de bravour lorsque le palace de nos vampirettes est assiégé par un commando de la police.

 

imagesCA72T3YI.jpg

 

 

On y retrouve, bien sûr, le fameux triangle amoreux, mis en avant par (attention je vai choquer des gens) l'insipide saga Twilight, ou  la plutot bonne série Vampire Diaries. Mais ici pas de Jacob ni d' Edouard, mais une vampire lesbienne de plus de 200 ans et un jeune flic fougueux. Qui en compagnie de Lena seront les protagonistes d'un final à la porté poétique complétement foirée voir incompréhensible.

 

 

 

Mon Avis: Un film pas si pourie mais loin de devenir un stantard du genre.

 

Votre Fidel serviteur              Kane91800

 

 

 

Votre Fidel Serviteur                              Kane91800

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 09:52

prowl_200aff.jpg

Réalisateur: Patrick Syversen

Scénario: Tim Tori

Casting: Ruta Gedmintas, Joshua Bowman, Courthney Hope

Durée: 1h24

Pays: USA

Année: 2010

Genre: Vampire

 

Résumé: Amber n'a qu'un rêve quitter son petit village, où tout le monde ce connait et rien ne se passe. L'occasion se présente enfin lorsqu'elle a la possibilité d'acquérir un appartement à Chicago. Amber réussit à convaincre cinq de ses amis de l'accompagner, mais à la sortie du village leur voiture tombe en panne. Il demande alors de l'aide à un routier, tout d'abord rétissent, ce dernier fini par accepté de les conduire à bon port. Grossière erreur de la part de nos six amis...

 

prowl2.jpg

Critique: Plus proche de 30 Jours de Nuit que de Twilight, Prowl, est le premier film Américain du réalisateur Norvégien Patrick Syversen à l'origine de l'excellent Manhunt.

 

Prowl03.jpg

Le métrage est, semble-t-il, une métaphore du passsage à l'âge adulte par le sang. En effet Amber (l'héroîne) est tout le contraire de ses "seuls" amis, peu d'alcool, pas de drogue et surtout pas de sexe. Cependant on ne se retrouve pas avec le stéréotype de l'ado naïve que l'on peut croiser dans certaines productions de nature horrifique ayant pour personnages principaux des adolescents. Mais nous avons droit à une Amber qui sais ce qu'elle veut, enfin qui en est maintenant persuadée. La première partie du film ne fait que pointer du doigt, la jeunesse de la jeune femme, amis plus vieux qu'elle, pas le droit d'acheter de d'alcool car elle n'a pas l'âge(même si elle semble bien connaitre l'épicier), pas de permis de conduire etc... Puis vient le sang où dans une usine désafectée, Amber se retrouve aux prises avec une meute de vampires, qui a vraisemblablement, plus envie de s'amuser que de manger, où la jeune femme va devoir puiser dans des ressources "insoupçonées" pour pourvoir se sortir elle et ses amis de cette "mauvaise passe".

 

2pitkfepufi0142xed0t.jpg

Parlons maintenant de ces fameux vampire, clônes des méchants suceurs de sang de 30 Jours de Nuit (je vous jure ils ont la même tête). Bah mis à part ce côté copié-collé, je les trouve pas si mal, ils sont plus agiles qu'un ninja, plus silencieux qu'une statue et aime jouer à cache-cache. On peut voire toutes ses qualités réunies dans une scène ou notre héroïne, avançant seule dans l'usine,  ne se rend pas compte qu'elle est suivie par une multitude de silouhettes tapis dans l'ombre.

 

prowl_site.jpg

 Mon avis: Prowl c'est pas le meilleur film du monde ni le plus original mais ça se regarde, malgré, il est vrai, quelques incohérences, et une révélation "presque" finale vraiment tirée par les cheveux (même si on nous tend quelques perches tout au long du film) je trouve la plus part des gens trop durs avec ce film.

 

Prowl21.jpg

 

Votre Fidel serviteur                                              Kane91800

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Kane91800
  • Le blog de Kane91800
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin aussi cinéma et à la littérature fantastique et d'horreur.
  • Contact

Recherche

Catégories