Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 02:50

priest-of-evil5Réalisateur: Olli Saarela

Scénario: Leo Viirret

Casting: Peter Franzen, Irina Björllund, Sampo Sarkola, Jenni Banerjii,

Durée: 1h45

Année: 2010

Pays: Finland

Genre: Thriller

 

Résumé: Timo Harjunpää fait partie d'une unité de la police spécialisée dans les crimes violents. Sa vie, ainsi que celle de sa femme Elisa et de sa fille Paulina, bascule lorsque son autre fille Emmi est sauvagement assassinée en sortant d'un concert. Deux ans plus tard, Le cadavre d'un homme est retrouvé, en pièce sous un train. Timo, dont la vie de famille est complètement boulversée depuis le décé d' Emmi va bientôt comprendre que ce qui, d'apparence, ressemblé à un suicide est en fait l'oeuvre d'un sérial-killer.

 

 

Critiques: Depuis quelques temps les pays scandinaves se lancent dans les grosses productions, notamment au niveau des films de genre avec Harpoon de Julius Kemp et du thriller avec Millénium. Priest of Evil fait, lui, partie de la second catégorie.

 

7969.jpg

 

Difficile en effet de ne pas faire la parallèle avec une production américaine qui est la révérence dans le monde des films de sérial-killers, Seven de David Fincher. La scène d'ouverture parle d'elle même, on croirait à un copié/collé de celle de Seven, l'action en plus et Peter Franzen qui joue le rôle de Timo paraît presque être un clône de David Mills joué par Bras Pitt.

 

298338097.jpg

 

L'émule finlandais de David Fincher, Olli Saarela, jusque là spécialisé dans les drames, livre ici un thriller qui nous raconte parallèlement deux pans de la vie de Timo. La mort de sa fille ne l'as pas seulement affecté dans le cadre familliale, puisque son autre fille, Paulina, qui était si sage s'est dévergondée et semble développé une sorte de complexe oedipien (son petit ami doit rentrer dans la police, comme papa) et même si elle ne renie pas sa mère elle semble bien plus proche de son père, tant qu'à Elisa, sa femme, elle ne veut plus lui parler et évite même de se retrouver dans la même pièce que lui car elle le tient pour responsable de la mort d'Emmi. Sa vie professionnel aussi a pati de ce drame, lui qui était le meilleur élément de son unité et dispersé et semble à peine intéressé par son travail, il n'est obsédé que par l'idée de se venger de celui qui a ruiné sa vie.

 

  imagesCALFIIXH

 

Une vie qui, malgré tout, va prendre un virage a 180 degrés avec l'apparition de ce sérial killer qui jusque là était passé inaperçu mais qui a commis le meurtre de trop et manque de pot pour lui c'est Timo qui est sur l'enquête! Et c'est là que le film perd en intensité. on se retrouve face à un thriller avec la trame habituelle, seul petite originalité (quoi que ça se fait de plus en plus) le spectateur connais assez vite l'identité du tueur qui lui même semble très bien connaitre Timo et vouloir jouer avec lui. Et c'est là une des grosses incohérences du film car le lien qui uni les précédente victimes du tueur et Timo semble assez grossier.

 

imagesCAP5IHGA.jpg

 

Cependant Priest of Evil reste un thriller assez bien ficelé avec une réalisation léchée, même si elle est sans originalité particulière, et est servi par un très bon casting, mention spéciale à Peter Franzen (Timo) vraiment très bon dans ce rôle de flic à la dérive.

 

imagesCAAONQQ8.jpg 

 

Mon Avis: Sans révolutionner le genre( en même temps qui l' a fait depuis Seven?), Priest of Evil reste un film de bonne facture et n'as pas à rougir de ses cousins américains de ses dernières année.

 

Ma note: 6,5/10

 

Kane91800

 

 

 

Lien TéléchargementPriest of Evil Vostfr

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Thriller
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 10:05

Stuck--TRUEFRENCH---DVDRiP-.pngRéalisateur: Stuart Gordon

Scénario: John Strysik, Stuart Gordon

Casting: Mena Suvari, Stephen Réa, Russel Hornsby

Durée: 1h22

Année: 2007

Pays: USA/Royaume-Uni/Canada

Genre: Thriller

 

 

Résumé: Brandi, jeune aide soignante, vient d'apprendre qu'elle est pressentie pour une promotion. Le soir suivant cette annonce, Elle sort en boite de nuit avec une de ses amie. En rentrant chez elle après avoir bu et s'être droguée Brandi renverse un Tom un néo-sans abrit. Ne sachant que faire et ayant peur des répercutions que cela pourrait avoir sur sa vie elle le ramène dans son garage.

 

 

Critiques: Voici le retour de Stuart Gordon, réalisateur à la vision lofcraftrnienne de l'horreur plutot aigiue (on lui doit notamment le culte Ré-Animator ou From Beyond). Mais cette fois-ci il se lance dans un nouveau genre, le thriller.

 

stuck2.jpg

 

Cette fois pas de zombies, de savants fous où de démon, le vrai monstre c'est le monde d'aujourd'hui. Le film est d'abord le parallèle social des deux personnages principaux. D'abord Brandi une jeune aide soignante serviable attentionnée et qui est sur le point d'avoir une promotion. Vient ensuite Tom un homme sur-diplômé qui a perdu sont boulot de cadre et qui se fait mettre à la porte de son appartement.

 

stuck1.jpg

 

Le film se concentrera en premier lieu sur Tom qui une fois mis à la rue se précipite dans l'ANPE local pour un rendez-vous devant lui amener un emploie. Mais une fois arrivée, lui qui avait rendez-vous à 13h00, doit patienter trois heure de plus avant que l'on accepte de s'occuper de lui et là on lui annonce qu'il n'est pas dans le fichier et qu'il doit reprendre toutes les procédures à zéro avec la froideur d'un serpent. C'est ainsi qu'il se met à érer dans les rue de la ville, qu'au final il semble ne pas si bien connaitre que ça...

 

stuck3.jpg

 

 

C'est tout l'opposé de Brandi une aide soignante prévenante qui va obtenir une promotion, mais à la seul condition de fournir plus de travail qu'elle n'en fait déjà. D'ailleurs juste après lui avoir annoncé son éventuelle prompotion sa supèrieur lui demande de venir effectuer un remplacement le lendemain. Mais Brandi est également une fétarde et c'est ainsi qu'on la retrouve dans une boite de nuit à boire et à se gaver d'extasys le soir même.

 

stuck.jpg

 

C'est alors que ces deux monde vont se télescoper au sens propre comme au figuré. Ce qui nous fait passer, brutallement,de la cronique social au survival. une fois l'accident survenu on commence à assister à la descente aux enfers de Brandi, dans un premier temps pleine de bonnes intentions, la jeune femme va peu à peu changer de personnalité et devenir le contraire de ce qu'elle était. Prévenante au début du film sa gentillesse et sa douceur vont peu à peu s'éffilocher, ce qui aura pour conséquence de la marginalisé. C'est ainsi qu on va la voir traverser la ville avec Tom coincé dans son pare brise. Après une tentative infructueuse de le laisser, incognito, à l'hopital elle le raménera finalement, toujours encastré, dans son garage. C'est là que tout va changer également pour Tom, qui lui va être emporté par une incommensurable envie de vivre alors que peu de temps avant il ne croyait plus en rien.

 

  3673184ddqbl-copie-1.jpg

 

Servi par Une Mena Suvari et Stephen Réa en grande forme Stuck prends alors la tournure d'un semi huis clos où chacun fera tout ce qu'il peut pour sauver tout ce qui peu encore l'être de sa vie. Tout ça relevé par un peu d'humour noir et des scènes sanglante qui ne ternisse en rien la porté sociale du film.

 

Mon Avis: Une très bonne surprise que ce Stuck, Stuart Gordon ayant su savament doser drame, comédie et gore.

 

 

 

Ma Note: 7/10

 

                                                                                                                    kane91800

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Thriller
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Kane91800
  • Le blog de Kane91800
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin aussi cinéma et à la littérature fantastique et d'horreur.
  • Contact

Recherche

Catégories