Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 10:27

la-mouche-the-fly-21-01-1987-15-08-1986-1-g.jpgRéalisateur: David Cronenberg

Scénario: David Croneneberg, Charles Edward Pogue

Casting: Jeff Goldblum, Geena DavisJohn Getz

Durée: 1h30

Année: 1987

Pays: Canada/USA

Année: 1986

Genre: Monstre/SF

 

 

Résumé: Seth Brandle est un scientifique de génie, il a créé une machine capable de téléporter un objet inanimé d'une cabine à une autre. Jusque là incapable d'en faire de même avec tout ce qui est organique c'est après avoir passé une nuit d'amour avec une jeune journaliste, Véronica, qu'il trouve la solution. Après un essaie concluant sur un singe il décide de se jeter à l'eau. Mais une mouche c'est glisser dans la même cabine. Seth en ressort normal à l'exception qu'il à maintenant des facultés physiques particulierement développées. Sont corps ayant fusioner avec celui de l'insect, Seth va bientôt subire d'étonnantes mutations qui vont peu à peu l'éloigner de l'état d'être humain et de celle qu'il aime.

 

 

Critiques: La mouche est probablement le film qui à fait de David Cronenberg ce qu'il est, un mythe! Un mythe qui a revisité un classique du cinéma fantastique des années 50, La Mouche Noire, de Kurt Neumann, et qui s'en est totalement attribué l'histoire qu'il à largement modifié.

 

The-Fly.jpg

 

On y retrouve tous le thème cher à David Cronenberg la chaire sa mutation et sa déchéance. Et c'est de manière ingénieuse que Cronenberg fait tourner son histoire autour de deux personnages principaux Seth Brandle (Jeff Goldblum dans son plus grand rôle) et Véronica (Geena Davis), le scientifique étant partager entre deux amours, la recherche et véronica, la même Véronica qui sera l'unique témoin de l'apogée et de la déchéance de celui qu'elle aime.

 

fly04.jpg

 

Cronenberg est un réalisateur sait "montrer" et c'est avec un grand talend et intellignece qu'il nous dévoile progressivement la mutation de Seth  sans en balancer d'un coup ce qui permet au spectateur de rester scotché à son siège en assistant à ce combat qui tente de déterminer où se situe la frontière entre l'homme et l'animal tant sur le plan physique que psychologique.

 

the_fly.jpg

 

Mon avis: La mouche est un grand film qui a révélé le talent de David Cronenberg aux yeux d'un monde tout ébahi.

 

Ma note: 8,5/10

 

                                                                                                                                                                   Kane91800

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Monstre
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 12:48

4dae82eaebb491.jpgRéalisateur: Antoine Blossier

Scénario: Antoine Blossier, Erich Vogel

Casting: Grégoire Colin, François Levantal, Fred Ulysse

Durée: 1h15

Année: 2010

Pays: France

Genre: Monstre

Date de sortie: 13 juillet 2011

 

 

Résumé: Un matin  une famille d'agriculteurs découvre un troupeau de cerfs morts qui se sont apparemment jetés sur les clotures électrique protégeant les champs. en examinant la chose de plus près ils y découvrent une marque de morsure et ce qui ressemble à une dent. Le patriarche embarque donc ses deux fils et son gendre dans une partie de chasse pour débusquer le coupable. Mais les chasseurs vont bientôt devenir les chassés...

 

 

Critiques: Le cinéma de genre français dispose de grands talents, tel que Monsieur Alexandra Aja (Haute Tension, La colines à des Yeux, Piranha 3D) ou encore Alexandre Bustillo et Julien Maury (A L'intèrieur). Mais ce n'est pas apparemment pas le cas de Antoine Blossier.

 

4c8422e5a9f0f.jpg

 

Son film, La Traque qui a par ailleurs deux autres titres (Proie, Prey) réussi à se perdre, voir même à nous perdre, alors que le scénario est d'une simplicité incommensurable. on y retrouve, bien entendu tous les clichés du genre.

 

proie-1-4121924gjbtp_1798.jpg

 

l'intrigue se concentre sur une famille d'agriculteurs dont l'un des deux fils a délaisser les moissonneuses batteuses pour s'occuper exclusivement de l'autre activité familiale qui est la création et la production d'engrais chimiques.Il ne faut donc pas avoir fait de grandes études pour comprendre que le film est là pour dénoncer les répercutions qu'a l'industrie sur l'environnement.

 

4144.jpg

 

Et biensur la nature va se rebiffer et pour cela elle va choisir comme bras armée une meute de sangliers. Nous voici donc partie dans un Razorback made in bourgogne. Et autant dire que le résultat et complètement foiré! à aucun moment on ne réussit à s'intéresser à l'histoire tant au niveau horrific, ici pas de bras qui volent de décapitation ou de geyser de sang (ce qui est un comble pour un film de genre), qu'au niveau du drame familiale,Surement doté d'un budget qui ne dépasse même pas celui d'une pub pour la sécurité routière, ce qui a probablement poussé le réalisateur à miser plus sur le sonor que le visuel, à aucun moment il ne nous est permis de voir la bête, mais par contre qu'est ce qu'on l'entend gueler on se croirait presque dans un film porno porcin.

 

P2-600x255.jpg

 

Autan dire qu'avec ce type de film le genre français n'est pas prêt de décoller des sables mouvants dans lesquels il s'est emprétré depuis de nombreuses années.

 

Mon Avis: No comment

 

Ma note: 1/10

 

 

                                                                                                                       Kane91800

 

 

                                                                                                                                                                      Kane91800

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Monstre
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 12:12

Jack-Brooks-tueur-de-monstres.jpgRéalisateur: Jon Knautz

Scénario: John Knautz & Trevor Matthews

Casting: Trevor Matthews, Robert Englund, Rachel Sharksten

Durée: 1h25

Année: 2008

Pays: USA

Genre: Monstres/Comédie

 

 

Résumé: Etant petit Jack, faisant du camping avec sa famille, assita impuissant au massacre de cette dernière par un monstre, Des années plus tard, alors que personne ne crut à son histoire, Jack enchaine les rendez-vous chez son psy, son boulot de plombier et des cours du soir. Mais un jour alors qu'il effectue des travaux chez son prof, il réveille accidentellement, une force démoniaque....

 

 

Critiques: Jack Brooks rends homage aussi cinéma d'exploitation américain et ça c'est que du bonheur, car le Réalisateur, Jon Knautz, à totalement réussi son paris.

 

image1.jpg

 

On a tout d'abord cet Anti Héro qu'est Jack, traumatisé depuis le massacre de sa famille il a du mal à s'intégrer à la société, c'est un sorte de marginal. On a le sentiment qu'il végète en attandant quelque choses, comme si il savait que sa vie ne se résumait pas à la plomberie, une petite amie plus qu'hiritante et des cours du soir sans intérêt, mais à un dessein plus profond. Trevor Matthews, qui joue le rôle de Jack, campe parfaitement le rôle de cet homme sans envie, qui voit du jour au lendemain son existance changer et prendre du relief avec l'arrivée de ses monstres à qui, même si ils n'y sont pour rien, il va faire payer, inconciemment ou non, ce qui est arrivée à sa famille.

 

Jack_Brooks_3.jpg

 

On retrouve également la présence d'une des figures enblématique du cinéma fantastique des année 80, Monsieur Robert Englund (Le seul est unique Freddy Kruger)! Il campe ici le rôle d'un professeur de physique complètement illuminé, qui tout de même vole la vedette à Jack une bonne partie du film. Car c'est par lui que tout arrive, Jack étant le déclancheur en réveillant le mal, lui deviendra le réceptacle! Et c'est de lui que viendront la plupart des passages comico-gores, on y retrouvera notamment une petite référence à BrainDead.

 

Jack_Brooks_2.jpg

 

La réalisation plutot classique tient formidablement bien la route, le film est rythmé et c'est avec plaisir que nous suivons l'histoire même si le scénario n'as rien de réellemnt original. Et franchement pour une fois ce n'est pas plus mal d'avoir un réalisateur qui ne "pête pas plus haut que son cul", il fait ce qu'il peut avec ce qu'il a sans jamais cherhcer à en rajouter!

 

Jack-brooks-1.jpg

 

 

Mon Avis: Encore un Direct to DVD qui aurait mérité les honneurs de la salle....

 

 

 

Ma note: 7,5/10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                     

 

 

                                                                                                                                                                      KaNe91800

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Monstre
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 21:32

Troll-Hunter-film-Poster-01-706x1000.jpgRéalisateur: Andre Ovredal

Scénario: Andre Ovredal

Cating: Otto Jespersen, Glen Erland Tosderud, Johanna Morck, Hans Moren Hansen

Durée: 1h39

Année: 2010

Pays: Norvège

Genre: Monstre

 

 

Résumé: Un groupe d'étudiants enquête sur un homme mysterieux accusé par certain d'être un braconnier tueur d'ours. Mais une nuit, alors qu'ils le suivent dans la forêt, ils découvres la vérité... Hans, l'homme mystèrieux, ne chasse pas l'ours mais les Trolls!

 

 

Critiques: Les pays scandinaves deviennent de plus en plus prolifiques en ce qui concerne la production de films de genre. Et The Troll Hunter en est un exemple.

Le réalisateur à décidé de faire de cette chasse un Projet Blairwitch façon troll.

 

TheTrollHunter3.jpg

 

 

Il n'y a qu'à voir les première minutes du film pour s'en convaincre tout comme le Projet Blairwitch le métrage s'ouvre avec des textes introductifs qui expliquent comment les vidéos ont été retrouvées. Mais contrairement au Projet Blairwitch le réalisateur prend le parti de nous montrer les affreuse bêbêtes sous toutes les coutures, ce qui tue l'aspect documentaire souhaité (même si les FX sont plûtot réussis) alors que le Projet Blairwitch, en ne nous montrant rien nous permetait d'y croire.

 

The-Troll-Hunter-Caps-Teaser-Trailer.jpg

 

Même si la réalisation est techniquement maîtrisée, je me suis enmerdé ferme pendant une bonne partie du film. Une première partie super lente, des attaques de monstres qui n'ont même pas de quoi faire peur et à peine de quoi faire rire. De plus le film est peuplé de dialogues expliquant qu'il existe différentes sortes de trolls, ce qu'il mange que les rayons du soleil peuvent soit les faire exploser, lorsqu'ils sont jeune, ou les transformer en statue, lorsqu'ils sont vieux. Ah oui j'allais oublié le plus incroyable (pour ne pas dire drôle) c'est qu'il déteste les chrétiens et tout ce qui s'y rapporte! On se croirait presque un épisode de Chasse et Pêche...

 

the-troll-hunter-2010-3.jpg

 

La fin du film est des plus classiques, enfin bref rien de bien innovant au pays des Vikings mis appart peu-être le sujet abordé...

 

936full-the-troll-hunter-screenshot.jpg

 

Mon Avis: Pas un mauvais film mais pas à la hauteur du Buzz annoncé.

 

 

 

Ma Note: 5.5/10

 

 

Votre Fidel Serviteur                                     Kane91800 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Monstre
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 09:28

 

feast_16815_original.jpg

Réalisateur: John Gulager

Scénario: Marcus Dunstan, Patrick Melton

Casting: Eric Dane, Navi Rawat, Krista Allen, Balthazar getty, Josh Zuckerman

Durée: 1h35

Année: 2005

Pays: USA

Genre: Monstre

 

 

 

Résumé: Dans un bar au fin fond du texas, la soirée se déroule paisiblement quand soudain un homme ensanglanté et armé vient perturber la tranquilité du petit rade. Il se met alors à raconter ce qu'il se trame... Des créatures mutantes sont à deux pas de là et elles ont faim... Très faim!!!!!

 

 

Critique: Ce film est tout bonnement hilarant, chaque personnage est unique et à sa place. Le métrage est rythmé et plein de rebondissement, le sang y coule abondement et l'humour (au premier et second degré) en fait partie intégrante. Feast est, pour moi un excellent amalgame entre Evil Dead, Alien et les Critters!

 

banquete-no-inferno-2005-9.jpg

 

A aucun moment le film ne se prend au sèrieux, pas besoin de s'appeller Einstein pour comprndre l'histoire mais cela ne veux pas dire que le scénario n'est pas plein de surprises... Au contraire il se fait un malin plaisir à briser les codes du genre en mille morceaux et tout ça avec l'éfficacité d'un marteau piqueur dans un magasin de vaisselles.

 

600px-Feast_12gauge2.jpg

 

 

 

Il faut savoir que le métrage est issu du projet Greenlight innicié par Matt Damon et Ben Affleck (qui en compagnie de Wes Craven et Chris Moore, produisent le film). Il s'agit d'un concours, ayant lieu chaque année, concernant exclusivement des scénaristes  amateurs, le gagnant voyant son manuscrit adapté.

 

feast.jpg

 

 

 

Mon Avis: Un bon divertissement qui frôle de pas grand chose la catégorie des films cultes. Avoir avec des potes accompagné de pizza et de bière.

 

 

 

Ma Note: 7/10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre Fidel Serviteur                              Kane91800

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Monstre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Kane91800
  • Le blog de Kane91800
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin aussi cinéma et à la littérature fantastique et d'horreur.
  • Contact

Recherche

Catégories