Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 17:58

heartless-affiche.jpgRéalisateur: Philip Ridley

Scénario: Philip Ridley

Cating: Jim Sturgess, Eddie Marsan, Clémence Poésy

Durée: 1h53

Année: 2009

Pays: Royaume-Uni

Genre: Fantastique

 

 

Résumé: Jamie est né avec une tache de naissance qui lui recouvre la moitié du visage qui fait de lui un jeune homme complexé. Alors que la violence bat son plein dans les rue de Londres, Jamie croise le chemin d'un homme étrange, Papa.B, qui lui propose de lui enlever cette tache en échange d'un obscure service... Jamie accepte mais ne se doute nulement de ce dans quoi il vient de s'engager.

 

Critique: Heartless n'est que le troisième film en 20 ans de l'hestète, Philip Ridley. Un véritable touche à tout Cinéma, Photo, Littérature, Théatre et chanson font parties de ses hobbies...

 

heartless_8_lge-500x281.jpg

 

Et ce sont propablement ses multiples centres d'intérêt qui ont poussé P.Ridley à faire de Heartless ce qu'il est c'est à dire un mélange de plein de choses. Sa trame en est un exemple parfait car Heartless c'est un peu une chronique sociale qui parle des meaux qui ronge l'angleterre aux plus profond d'elle même, la délinquance, la violence et du coup l'individualisme et la peur de ce que l'on ne connait pas qui en découle.et c'est sur ce toast que P.Ridley va étaler une couche de fantastique et autant dire que le résultat s'avère réellement savoureux.

 

heartless_06.jpg

 

Porté par un Jim Sturgess tout simplement épatant ( je vous conseille de voir le film en V.O) Heartless revisite le mythe de Faust voir de la Belle et la Bête. Jim Sturgess y incarne Jamie exclu de toutes vie sociale (mis à part celle qu il partage avec son frère) à cause d'une tache de naissance qui lui recouvre une bonne partie du visage. Toujours hanté par la perte de son père il passe ses nuits à trainer dans les rue de Londres, à des heures où les gens, comme vous et moi, son tranquillement allongé dans nos lit et où les "Autres" les marginaux, les "Monstres" hantent les rues à la recherche d'un semblant de vie ou d'une nouvelle proie. Et c'est dans ce contexte qu'il va rencontrer "ses" monstres qui le conduiront à Papa.B Qui lui changera la vie pour le meilleur et pour le pire.

 

heartless-2010-20866-1679952905.jpg

 

Une vie qui sera embellie par l'arrivée de Tia une jeune femme que sonn visage avait tout d'abord éloignée. Mais très vite Jamie comprendra que chaque choix à ses conséquence. Heartless fait avant tout le compte de tous les fantasmes, les craintes et des envie du jeune homme.

 

image-heartless-de-philip-ridley-10485645zjwyu.jpg

 

Mon avis: Heartless n'est absolument pas parfait, mais nous prend par la main et nous enmène dans un univers où la frontière entre les rêves et les fantasmes est des plus mince...

 

Ma Note: 7/10

 

Kane91800

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Fantastique
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 15:28

imagesCAN9ENJY.jpgRéalisateur: Kévin Munroe

Scénario: Joshua Oppenheimer, Thomas Dean Donnelly, Tiziani Sclavi

Casting: Brandon Routh, Sam Huntington, Anita Briem, Taye Diggs

Durée: 1h47

Année: 2010

Pays: USA

Genre: Fantastique

 

Résumé: Dylan Dog est un détective privé spécialisé dans les cas d'adultère. Un jour une jeune femme dont le père a été sauvagement assassiné décide de s'offrire ses services car la police refuse de la croire lorsqu'elle dit que ce dernier a été victime d'un loup-garou.

 

Critique: Adapatation d'une BD Culte en Italie, Dylan Dog :Dead of Night, nous conte les péripéties d'un détective végétarien et ancien gardien de l'équilibre entre les humains et les monstres de toutes sortes.

 

Dylan-Dog-Dead-of-Night-20100804-03-maxi.jpg

 

A la baguette de ce métrage on retrouve Kévin Munroe réalisateur de TMNT (oui oui il s'agit bien des Tortues Ninjas sortit en 2007) ce qui n'est absolument pas un gage de qualité surtout lorsqu'on sait que le rôle titre est interprété par Brandon Routh l'incipide Clarck Kent/Superman de Superman Return, ce navet inomable sensé relancer la franchise.

 

dylan-dog-dead-of-night-sam-huntington-brawl-01.jpg

 

Et Dylan Dog n'est, élas pas fait pour lancer une bonne fois pour toute la carrière de Brandon Routh, tout simplement transparent dans le rôle de ce flingueur de Zombie, Vampires et monstre en tout genre. On se fait chier de bout en bout. De plus le duo qu'il forme avec Sam Huntington (Marcus) peine à nous arracher le moindre sourire....

 

dylan-dog-dead-of-night-movie-image-01-424x600.jpg

 

il faut dire que la réalisation plate au possible et son scénario aux rebondissements tellement prévisibles, n'aide pas la doublette Dylan/Marcus. Pourtant le principe est alléchant, un humain chargé de faire respecter l'équilibre entre les humains et toutes les figures du bestiare horrifique. On y retrouve tout de même quelques bonnes idées, le Loup-garou chef d'entreprise, le Vampire patron de boite de nuit, la magasin de "membres détachés" ou les Zombies peuvent venir remplacer leurs membres pourissants... Mais malheureusement ce n'est pas assez pour relever le niveau d'un film plus que moyen.

 

brandon-routh-dylan-dog-dead-of-night-movie-2-600x400.jpg

 

Mon avis: PPPPPFFFFFFFFFF

 

Ma Note: 4/10

 

Kane91800

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Fantastique
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 13:07

beastly_poster_0311.jpgRéalisateur: Daniel Barnz

Scénario: Daniel Barnz

Casting: Alex Pettyfer, Vanessa Hudgens, Mary-Kate Olsen

Durée: 1h26

Année: 2011

Pays: USA

Genre: Fantastique

 

 

Résumé: Kyle est l'élève le plus en vue de son lycée et en est pleinement conscient. Beau, riche et intelligent, il va, un jour, commettre la moquerie de trop. Lors d'une soirée il va humillier Kendra, une jeune fille gothique et accessoirement sorcière. En guise de vengeance celle-ci va jetter un sort à Kyle. Sort qui va avoir pour concéquence de le rendre aussi ideux à l'extèrieur qu'il l'est à l'intèrieur. Pour rompre le sortilège Kyle n'a qu'une solution trouver une personne qui l'aime sincèrement malgré son apparence et pour ça il a tout juste un an.

 

 

Critiques: Une relecture plus que médiocre de la Belle et la Bête. Le film peine à trouver son rythme de croisière, si rythme de croisière il y a. Peut-être est-ce dû au scénario plus que stéréotypé? Ou peut-être encore aux acteurs trop beaux, trop lisses?

 

beastly1 

 

 

Pourtant, il y avait matière à faire ne serait-ce que dans le traitement de la relation qu'entretien notre héro, Kyle, avec son père qui lui même est un présentateur télé qui ne voit en son fils que son propre reflet et qui, une fois le sortilège jeté, le délaisse et le terre dans un appartement en banlieu et lui paie même un professeur particulier et aveugle de surcroit pour que personne ne puisse voir son horrible apparence.

 

Beastly.jpg

 

L'histoire d'amour est elle même bancale. On y adère pas une minute que ce soit avant sa naissance pendant et après, tout simplement assomante et cliché. Ceci malgrès la présence de Vanessa "High Scool Musical" Hudgens qui encore une fois représente la fille zéro défaut, jolie, intelligente, et avec un coeur gros comme çaaaaaaaa! Tout simplement chiant.

 

BEASTLY-BIG.gif

 

A la sortie de ce film, à peine bon à regarder un dimanche après midi pluvieux, je me suis demandé à quand remonté le dernier film traitant de façon intelligente du sujet, la réponse ne se fit pas attendre longtemps, et il s'agit de Edward aux mains D'argents de Tim Burton. Une relecture de la Belle et la Bête totalement assumée, d'une porté poétique et morale bien supèrieur à se pâté de chamallow fondu qu'est Sortilège.

 

New-Beastly-Still.jpg

 

Mon avis: Un film vide et tellement cliché que j'ai envie de vomir rien qu'à voir l'affiche.

 

Ma Note: 1,5/10

 

Kane91800

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Fantastique
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 11:02

index.pngRéalisateur: Renny Harlin

Scénario: J.S Cardon

Casting: Steven Strait, Laura Ramsey, Sebastian Stan, Taylor Kitsch

Durée: 1h37

Année: 2005

Pays: USA

Genre: Fantastique

 

 

Résumé: Caleb et ses trois amis d'enfance partagent un secret, Ils sont les descendants des fondateurs de la ville de Salem et à l'âge de 13 ans ils en ont hérité des pouvoirs de sorciers de leurs encêtres... Lors d'une fête, en forêt, alors qu'ils sont trop occupés à faire joujou avec leur dont, un étudiant est assassiné. Tous les regards se portent donc sur nos quatres amis qui vont alors tout faire pour conserver leur secret et démasquer le coupable.

 

 

Critiques: Pour ceux qui ne le connaissent pas Renny Harlin est un réalisateur Finlandais exerçant au USA et qui notamment livré des films tel que, Freddy 4Die Hard 2 aka 58 Minutes pour Vivre ( le moins bien des quatres mais pas si mal quand même) ou autres Driven et Profession Profiler, ah oui j'allais oublier L'Exorciste: au Commencement. Comme vous pouvez le contaster, il est plutôt connu pour ne pas faire des films de haute volé mais qui reste, dans une moindre mesure, sympatoches.

 

420cinepapier3-Le-pacte-du-sang.jpg

 

Et voilà qu'en 2005 il se met à travailler sur Le Pact du Sang , film numéro 1 au Box Office US de cette même année. On se demande toujours pourquoi.

 

covenant_article_1.jpg

 

Alors qu'est ce que c'est que ce film.... Bah c'est simple Le Pact du Sang que je préfère appeller par son titre d'origine, The Convenant (par ce que j'ai la flemme d'écrire le titre farnçais en entier) c'est quartre beaux gosses, sortes d'Harry Potter fashions et bourrés de frique qui sont les stars de leur bahu (en même temps facil quand tu peux faire apparître un lapin de ton chapeau). Mes lectrices dirons certainement que je suis jaloux et c'est tout! Bah non sachant que tout'intérêt du film se situe dans la plastique sans faille de ces quatres Appolon et que je suis un pur hétéro comprenez un peu la faible ampathie que m'inspire se film.

 

03C003C000757566-photo-steven-strait-laura-ramsey-dans-le-p.jpg

 

The Convenant n'as rien pour lui (mis à part ses Beaux Gosses, je sais) Un scénario (en fait y en a un?) vu et revu, une réalisation digne du prolifique David de Coteau, dont je ne vous conseille pas les films si vous avez ne serait-ce qu'une honce d'amour pour le cinéma.

 

18656001_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20060713_044447.jpg

 

Je viens de me souvenir que, si! J'ai une scéne qui m'a bien plue (non mesdemoiselles pas la scène ou Caleb et sous la douche) celle ou Caleb est en voiture (une superbe Mustang, Of course!) et qu'il voit un fantôme sur le siège passagé, effrayé il perd le contôle de sa voiture et fonce droit vers un camion et grace à un tour de magie, dont je ne vous dévoilerai pas la teneur, il s'en sort.

 

covenant1.jpg

 

Mon Avis: Quand Harry Potter rencontre The Craft en mode Playgirl ça nous donne un film à mourir d'ennuie sauf pour nos jeunes et jolies demoiselles amoureuse de belles plastiques. Ah oui mon coeur si tu as le malheur de regarder ce film et de me dire que Caleb est trop beau, je t'arrache les yyyyyyyeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuxxxxxxxxxxx!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Ma note: 3/10 (par ce que je suis hétéro)

 

 

Kane91800

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Fantastique
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 10:50

Seconds_Apart_1.jpgRéalisateur: Antonio Negret

Scénario: George Ridchards II

Casting: Gary Entin, Edmund Enty, Orlando Jones, Samantha Droke

Durée: 1h30

Année: 2011

Pays: USA

Genre: Horreur/Thriller

 

 

Résumé: Jonah et Seth sont des jumeaux et de surcroit télékinésistes. Les frangins prennent un malin plaisir à tuer leurs camarades lycéens sans même les toucher et tout ça pour servir un sombre projet. Un policier au passé sombre est sur leurs traces mais les preuves et témoignages se font rares.

 

 

Critiques: Ayant les mêmes producteurs que le limité Prowl , je m'attendais au pire avant de me matter Secons Apart, surtout au vu de sa jacquette digne de la Bicyclette Bleue (avec Laëtitia Casta Quand même) . Mais la scène d'introduction, où on assiste à une partie de roulette russe fort bien réussie, m'a vite remis à ma place.

 

o-trailer-debut-after-dark-originals-seconds-apart.jpg

 

C'est donc avec un plaisir non dissimulé que je me suis mit à suivre nos jumeaux semer la mort autour d'eux dans leur lycée catho aux allures de château de Dracula. Même si le scénario n'as rien d'original le film nous transporte assez vite dans l'univers perverts et dénué de tout sentiments de nos Frangin.

 

2-6.jpg

 

Le détective Lampkin joué par Olando Jones est surement le petit point faible de la galette parfois en faire trop c'est être pas assez... J'avoue qu'il m'a pas mal cassez les couilles avec avec ses souvenirs de sa défeinte femme décédé suite à l'incendie de sa maison alors que monsieur, qui était sensé arrêter de fumer, était aller s'acheter un paquet de clope (tu voulais de la fumé..? bah t'en as eu!). mais forcé de reconnaitre qu'il est fort ce détective à peine apparait-il dans le film qu'il a déjà sa petite idée de qui est coupable, Jonah et Seth. (Moi je dit Bravo!!!!)

 

secondsapartZ.jpg

 

Des frangins qui sont soudés comme les cinq doigts de la main (même si il ne sont que deux), cherchant à servir un étrange dessein c'est ainsi qu'il n'ont de cesse de parler de leur étrange projet qui servira de prétexte au moindre de leur méfaits. Et biensur comme dans toutes fratrie il faut un dominant et un dominé et comme dans toutes production de ce types il faut un petit grain de sable pour enrayer la belle mécanique...

 

seconds-apart-4.jpg

 

Et ce grain de sable prend bien évidemment l'apparence d'une jeune femme au prénom plus qu'évocateur pour nos amis lecteus de le Bible, Eve. Douce Eve qui va réussir à persuader un de nos jumeaux de croquer la pomme, et ainsi briser le lien qui uni Jonah et Seth.

 

seconds-apart-after-dark-originals-20110520013130499-000.jpg 

 

Mon Avis: Un film au relent de Scaner (David Cronenberg) et de Carrie (Bryan de Palma) qui, même si Antonio Negret n'a pas le talent des deux réalisateurs sus cités, nous fait passer un bon moment.

 

Ma note: 6/10

 

 

                                                                                                                    Kane91800

 

 

 

 

 

TELECHARGEMENT MEGAUPLOAD: Seconds Apart vostfr

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Fantastique
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 11:06

l_effet_papillon-3.jpg

Réalisateur:Eric Bress et J.McKye Gruber

Scénario:Eric Bress et J.McKye Gruber

Casting:Ashton Kutcher, Amy Smart,

Durée:1h40

Pays:USA

Genre:Fantastique

 

Résumé:Une théorie prétend que si l'on pouvait retourner dans le passé et changer quelques détails de notre vie, tout ce qui en découle serait modifié. On appelle cela "l'effet papillon".
Evan Treborn, un jeune homme en proie à des crises d’amnésie et dont le père est interné dans un asile, cherche à savoir quel événement l’a séparé de ses amis d’enfance. Ne se souvenant plus de rien, il va demander à Kayleigh Miller, la fille dont il était amoureux, de l’aider mais ne réussira qu’à la traumatiser, ce qui la conduira au suicide.
En relisant ses journaux intimes, il se découvrira le pouvoir de revenir dans le passé. Il va alors chercher à aider ses proches et à découvrir les moments importants de sa vie qu’il a oubliés, mais se rendra vite compte que chaque action aura ses conséquences...

l_effet_papillon.jpg

Critique:Qui aurait pu s'imaginer que la théorie d’Edward Lorentz pourrait engendrer un tel film...? C'est en effet le petit miracle qu 'ont réussi réaliser les réalisateurs et scénaristes Eric Bress et J.McKye Gruber.

Le principe est d'une simplicité qui frise le géni, suivre la quête d'un homme cherchant  à trouver le bonheur. Mais cette quête passera par le besoin de se souvenir et de réparer les erreurs passées.

C'est ce qu' entreprend de faire Evan lorsqu'il découvre son dont. le tout traité de façon poétique, cruelle et terriblement réaliste par les réalisateurs, qui ne tentent à aucun moment de nous expliquer le pourquoi du comment de ce pouvoir.

leffet-papillon-the-butterfly-effect-L-CI8H69.jpg

 l_effet_papillon_the_butterfly_effect_2003_reference.jpgeffet-papillon-2004-04-g.jpg

Les Voyages dans le temps sont également magnifiquement retranscrits. ils se traduisent par certains symptome, touchant Evan, tel que les maux de têtes, émoragie nazal et trouble de la vision comme si chaque tentative pour réparer les erreurs qu'il a commis lui coutaient un peu de sa vie.

imagesCAH5BCK1.jpg

Mais l'Effet Papillon c'est aussi et surtout une merveilleuse histoire d'amour entre Evan et Kayleigh. Une de ces histoires qui vous prend aux tripes et qui vous broie le coeur. Ce genre d'amour que l'on regrette d'avoir laissé filler tant on se savait fait l'un pour l'autre et que nous aussi aurions aimé sauvé  de la fatalité , chose que le destin s'en tête à nous refuser...

l_effet_papillon_6_evan_kayleigh_fenetre.jpg 

20050702-effet-papillon.jpg

936full-the-butterfly-effect-screenshot.jpg

Mon avis:l'Effet Papillon fait partie partie de ce genre de film qui nous rends malade de regrets et de douleurs en repensantt à certains de nos choix passés, il nous fait craindre le futur et comprendre que nous ne sommes que des pions sur l'échiquier de la vie....

 

Votre fidel serviteur           Kane91800

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Fantastique
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 22:51

528967-l-affiche-de-black-swan-637x0-3.jpg

 

Réalisateur: Darren Aronofsky

Scénariste:   Darren Aronofsky, Mark Heyman

Casting: Natalie Portman, Mila Kunis, Vincent Cassel

Durée: 1h43

Année: 2010

Pays: USA

Genre: Thriller fantastique

 

 

Synopsis: Nina est une danseuse étoile qui n'as que pour seul objectif de devenir la meilleur. Ses éffort sont récompensés lorsque Thomas Leroy un grand maître de ballet la désigne comme étant l'étoile de son nouveau spectacle, Le Lac des Cygnes.

Sa naïveté, sa candeur et sa douceur en font l'interprête pafaite du Cygne Blanc, cependant ses traits de caractère la pénalisent fortement pour l'interprétation du Cygne Noir sournois et plein de vices. C'est alors qu'apparaît Lily jeune danceuse insolente et délurée qui semble parfaite, elle, pour jouer le Cygne Noir.  Cette dernière,  nommée tout d'abort comme doublure de Nina, semble peu à peu obtenir les faveurs de Thomas.

Pour atteindre la perfection, Nina enchaîne alors répétition sur répétition, son côté sombre prenant de plus le dessus...

 

black-swan-portman.jpg

 

Critique: J ai longtemps hésité à visionner black Swan, par peur de l'ennui ou tout simplement du pitch qui me laisser entre voir un film assommant.Quelle erreur monumentale j'allais commettre. Tout dans ce film est une réussite le scénario irréprochable, une réalisation virtuose, et le casting parfait.

Darren Aronofsky, signe ici son meilleur film loin devant, le pourtant génialissime, Requiem For A Dream.

Ah bah tiens parlons en j'ai retrouvé dans Black Swan ce côté psychédélique que possède R.F.A.D.

Nina a pour moi plus de similitudes qu'il n'y paraît avec Harry Goldfarb. Recherchant la perfection elle se retrouve progressivement dans un monde ou se mêlent rêve (ou cauchemard tout dépend de quel point de vu on se place) ne sachant plus discerner le vrai du faux tout comme Harry lors de sa quête du tripe parfait.

 

black-swan-clip-news.jpg

 

A ma grande surprise le réalisateur à réussi à me faire oublier mon profond dégout pour la musique classique jusqu'à faire de l'oeuvre de  Tchaïkovski un "personnage" apparentier.

 

Que dire de Natalie Portman elle est bien loin la petite fille de Léon et interprête avec virtuosité le rôle de Nina mi-femme mi-enfant victime d'une mère tyranique réalisant ses rêves brisés au travers du succé de sa chère fille.

Natalie Portman remportera d'ailleurs l'oscar de la meilleur actrice pour le rôle de Nina.

Axel-blog-natalie-portman-mila-kunis-kissing-black-swan.jpg 

Il serait injuste de ne pas parler de Mila Kunis ( la Jackie de 70'S show) plus belle que jamais (pas plus que toi mon coeur..:) ) en Lily aussi mystèrieuse que désinvolte. J'avais vraiment peur qu'elle devienne une de ces actrices prometteuse qui finissent par se perdre dans des films de second zone ou de téléfilm (comme ceux que l'on peu voir sur SyFy) surtout après le médiocre et honteux Max Payne. Mais, là, forcé de reconnaitre qu elle fait preuve d'un véritable talent.

 

imagesCA2DHIV2.jpg

 

 

Mon Avis: Black Swan est sans aucun doute la grande réussite cinématographique de ce début d'année (il fait même partie de mon Top 10 de tous les temps de ma vie du monde entier!!!!). A la fin du film je me sentais comme lors d'un retour d'Amsterdam complètement défoncé, lessivé, mais j'y retourne dès que j'ai récupéré.(attention ceci n'est pas l'apologie de la drogue ni une insitation à la consomation de gazon!). faites comme moi laissez vous entrainer dans la danse, vous ne le regretterez pas.

 

Black-Swan-13.jpg

 

 

Votre fidel serviteur                                                    Kane91800

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Fantastique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Kane91800
  • Le blog de Kane91800
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin aussi cinéma et à la littérature fantastique et d'horreur.
  • Contact

Recherche

Catégories