Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 01:45

shut_up_kick-ass_poster.jpgRéalisateur: Matthew Vaughn

Scénario:  Matthew Vaughn, Jane Goldman

Acteur: Aaron Johnson, Chloë Moretz, Nicolas Cage, Christopher Mintz-Plasse

Durée: 1h52

Année: 2010

Pays: Royaume-Uni/USA

Genre: Baston/Super-Héro

 

 

Résumé: Dave Linzewski est un lycéen inexistant aux yeux des autres même le décé de sa mère n'y change rien. Un jour il décide de devenir un super-héro mais il n'a ni super-pouvoirl ni gadgets... Lors de sa première expédition il est gravement bléssé et expédié tout droit à l'hopital. Malgré ce contre temps il persévère et peu de temps après sa sortie il sauve la vie d'un homme devant une foule ébahie. Et devient une célébrité sous le nom de KICK ASS lorsque son exploit est diffusé sur YOUTUBE. C'est alors qu'il rencontre un duo de super-héros bien plus professionnel que lui et que la pègre se met à le recherhcer... Que la fête commence!!!!

 

 

Critiques: Matthew Vaughn est un réalisateur touche à tout, après le polard Layer Cake et le comte fantastique Stardust le voici de retour avec un film de super-héro: KICK ASS!!!

 

KickAss1_gallery_primary.jpg

 

 

Oubliez tout ce que vous avez vu précédemment. Exit les Spiderman, Superman, X-men et autre Batman, et dites bonjour à KICK ASS. Sous ses airs de Teen Movie, le métrage, comme son nom peut le laisser présager, est un véritable "coup de pied dans le cul".

 

 

KickAss4.jpg 

La première partie du film nous présente notre personnage principal, Dave, qui a pour rêve de devenir un super-héro face à l'injustice qu'il vit au quotidien. Notamment lorsque, aux prises avec deux délinquants, il se laisse dépouiller sous les yeux d'un riverain qui, observant la scène de sa fenêtre, ne daigne même pas bouger le petit doigt. Peut-être vous même avaez déjà été dans le rôle de la victime et attendiez que quelqu'un vienne vous aider et comme notre héro vous avez dû vous résigner à vous débrouiller seul. Mais à leur place auriez vous réagi en héro? Dave lui a décidé de franchir le pas et de devenir le Botteur de Cul attitré des méchants.

 

b22d80a8abeafd66513a3d078af25ddb.jpg

 

Dans la second partie débarquent deux nouveaux héro masqués Big Daddy et HIT GIRL qui motivés par des raisons bien plus profondes que celles de Dave ont un pressant besoin de vengeance.

 

514997--kick-ass-de-matthew-vaughn-en-2010-637x0-5.jpg

 

Big Daddy est interprêté par un acteur qui, je le pensais, avait perdu tout son talent, Nicolas Cage. Mais il fait là un comeback réussi dans le rôle d'un super-héro aux allures de Batman.

 

kick-ass-clips-2-4-10-kc.jpg

 

Mais la vrai grosse, que dis-je, énorme surprise du métrage est incontestablement Chloë Moretz qui campe le rôle de virevoletante HIT GIRL, le petit plus du film, même si ce dernier est déjà drôlement à la hauteur. La prometeuse actrice, qui à l'époque du film était âgée de 11 ans nous livre une performance remarqué et remarquable, les scènes d'action où elle est présente n'ont rien à envier aux films de la Shaw Brother en terme d'art-martiaux et les gunfights sont un aperçu de ce que serait un Matrix revisité par un John Woo de la grande époque, sans oublier les petites répliques qui tuent. 

 

kick-ass-hit-girl.jpg

 

Parlons donc de ces scènes d'action. Même si les protagonistes sont en majorité des ados voir des enfants elles sont sans concession et ne nous épargnent rien, particulièrement lors d'une scène de combat dans un appartement entre HIT GIRL est des traficants de drogues où l'on assiste à un vestival de M.V.N.I ("Membre Volant Non Identifiés" terme tout simplement génial que j'ai emprunté à l'auteur d'un article sur un autre site, j'espère qu'il m'en excusera) digne d'une Black Manba dans Kill Bill. Les Gunfights ne sont pas en reste, une petite pensée pour la scène où HIT GIRL (et oui encore elle) doit affronter toute une "armée" dans un Building pour pouvoir atteindre le méchant du film.

 

kick-ass-3.jpg

 

Un film de super-Héro ne serait rien sans un super-méchant, en l'occurrence là ils sont deux, ou presque, on y trouve Franck D'Amico, une sorte de Lex Luthor de New-York et son Fils Chris alias Red Mist à la voiture digne d'un Fast and Furious

 

500full.jpg

 

Pour ne pas gâcher la fête, KICK ASS, est porté par une bande originale de tout première ordre, chaque morceau joué dans le film est en parfait adéquation avec la scène qu'il habille. Mension spéciale à la chanson du générique de fin (Make me Wanna Die interprété par le groupe The Pretty Reckless) qui nous laisse encore plongé dans le film jusqu'à la dernière note.

 

KickAssRedMistSm.jpg

 

 

Mon Avis: KICK ASS est probablement, en compagnie de The Dark Knight (qui joue tout de même dans un autre cours), le meilleur film de super-héros jamais réalisé, tout simplement par sa façon de traiter le sujet d'une façon qu'on avait encore jamais vue. Pour conclure, KICK ASS c'est de l'Humour, des Cascades, de l'Humour en cascade!!!!! Vivement le 2 prévu pour 2012 (J'espère qu'il sortira avant le 21 décembre date de la fin du monde)

 

kick-ass-poster-6-copie-1.jpg

 

 

 

Ma Note: 10/10 (et oui j'ai osé! et Alors????? Ca change du 1/10 du film d'hier...)

 

 

Votre Fidel Serviteur                                 Kane91800 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Baston
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 01:39

thetunnel-CarloLedesma-aff.jpgRéalisateur: Carlo Lédesma

Scénario: Enzo Tedeschi, Julian Harvey

Casting: Bel Delià, Luck Harnold, Andy Rodoreda, Steve Davis

Durée: 1h3O

Année: 2010

Pays: Australie

Genre: Horreur

 

 

 

Résumé: L'Australie étant en pleine pénurie d'eau les autorités décident d'utiliser des lac artificiels nés dans d'anciennes galeries souteraines qui abritaient des voies férrées, avant de se rétracter. Une équipe de journalistes désirant savoir pourquoi un tel revirement de situation décide de s'y rendre; Mais ils ne se doutent pas que les sous-terrains abrite un terrible secret....

 

 

 

Critiques: The Tunnel c'est avant tout une excellente initiative. En effet en manque de moyens les producteurs ont eu l'idée de faire appel aux internautes pour financer le film et ont récolté en l'espace d'une semaine 7000 dollars. Une fois le film terminé ils ont choisi de vendre le film par le biais de DVD ou de le laisser gratuitement à la disposition de tous en téléchargement légal via le P2P. Voilà pour la petite histoire et revenons, maintenant, à nos moutons.

 

vlcsnap-2011-05-21-21h15m41s242.jpg

 

The Tunnel est un pseudo documentaire ayant pour protagoniste une journaliste et son caméraman seul rescapé d'un reportage qui a mal tourné. Le parti pris et le même que [REC], un groupe de pseudo jounalistes menant l'enquête. Loin de moi l'idée de casser un film qui est né de si bonnes intentions mais il m'est impossible de faire autrement.

 

arton12275-60895.jpg

 

Tout d'abord il nous faut quarante bonnes minutes pour que le film trouve son rythme, si rythme il y a... Certains diront qu'il fallait au moins ça pour apprendre à connaitre les personnages et comprendre le pourquoi du comment de se repotage mais, putain, qu'est ce que je me suis fait chier pendant tout ce temps là. A quoi bon nous saouler aussi longtemps pour nous présenter des personnages aussi insipides.

 

thetunnel01.jpg 

 

De plus le film qui se veut être une sorte de croisement entre The descent et [REC] est tout simplement usant à regarder, les mouvements de caméra ,dignent d'un épileptique, m'ont filé un putain de mal de crâne, et les changements d'éclairage, tour à tour une lampe accroché à l'une des caméra puis une vision nocturne, nous offrent  un rendu infect.

 

thetunnel.jpg

 

le scénario n'ayant rien d'original c'est avec aucune surprise que nous assitont aux pérégrinationx de ce petit groupe de quatre qui va à la chasse au scoop encore moin bien équipé qu'un mec allant pêcher avec une fourchette. Quand à la fin, qui est un quasi copié-collé de Creep, elle rend le film encore plus lamentable... Sans oublié cette épilogue sous forme de complot qui n'est même pas digne du plus mauvais épisode de X-Files.

 

The-20Tunnel-420x0.jpg

 

Mon avis: Un film révolutionnaire dans son marketing, mais qui ne vaut pas la peine de perdre une 1h30 de sa vie!

 

 

Ma Note: 1/10 (un petit point pour le téléchargement gratuit)

 

 

 

Votre Fidel serviteur                                                Kane91800

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Horreur
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 11:41

Fatal-Move-copie-2.jpgRéalisateur: Dennis Law

Scénario: Dennis Law

Casting: Sammo Hung, Simon Yam, Niu Tuem, Danny Lee, Jacky Wu

Durée: 1h56

Année: 2008

Pays: Hong-Kong

Genre: Baston/polar

 

 

Résumé: Une branche des toutes puissantes Triades est acculée par la "malchance", meutres, kidnapping, intervention de la police, tout va contre eux... Il ne faut pas longtemps à leur chef pour comprendre qu'une Taupe est parmi eux....

 

 

Critiques: 30 premières minutes tout simplement pompeuses puis à ma grande et bonne  surprise le film se débride et de viens un joyeux n'importe quoi. Une histoire d'infiltration, de guerre entre police et mafia, de mafia contre mafia, de trahison, de combat au sabre et de Gunfight.  Du pure bonheur!!!!! Comme quand t' ouvres tous les pots de glaces que t'as à la maison, que tu mets tout dans un gros saladier que t'arrose le tout de sauce chocolat, que tu recouvres ça de chantilly rajoute les petites paillettes de toutes les couleurs et que tu termines avec la serise au dessus....

 

5c3e_1.jpg

 

 

Fatal Move c'est un peu tout ça. Le réalisateur à mélanger tout les genres qui fond le succé du cinoche de H-K. Sans oublier un casting de dingue, juste pour en siter deux Sammo Hung ( le petit gros de la série le Flic de Shanghaï) et la nouvelle star du cinéma d'action made in H-K Jacky Wu (Legendary Assassin).

 

Fatal-20Move1.jpg

 

Mais moi ce qui m'a vraiment plus ce sont les scènes de combat qui sont réalisées à l'ancienne, 1 mecs (Jacky Wu) contre tous ça nous donne Une multitude de bras coupés, de têtes qui tombes, de geyser de sang et pas une goutte de sueur pour notre Jacky.... Trop Fort le mec. Et il faut vraiment pas oublier ce que j'ai attendue et que beacoup on attendut avant moi la baston finale entre Sammo et Jacky. Tout simplemnt mémorable....

 

vlcsnap-45275.jpg

 

 

 

Mon avis: Fatal Move c'est vraiment n'importe quoi, mais (mis à part les 30 premières minutes) ça déchire!!!!! Les asiatiques oses tout rien ne leur fait peur! Mais fatal Move c'est aussi un film qui ne plaira, je pense qu'aux amateurs du genre.

 

3938610leoou.jpg

 

 

Ma Note: 7/10

 

 

 

Votre Fidel Serviteur                                      Kane91800

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Baston
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 10:02

88327

 

Réalisateur: Srdjan Spasojevic

Scénario: Aleksandar Radivojević

Casting: Srdjan Todorovic, Sergej Trifunovic, Jelena Gavrilovic

Durée: 1h45

Année: 2010

Pays: Serbie

Genre: Thriller/Gore

 

 

 

 

Résumé: Milos est un ancien acteur porno, qui essaie de survivre avec les moyens du bord en compagnie de sa femme et son fils de 5 ans. Un jour il est présenté à Vukmir, un artiste voulant se lancer dans la production et la réalisation de film porno. La seule condition que Milos doit accepter pour faire affaire avec Vuknir, qui lui propose une somme d'argent colosalle, c'est de ne rien connaitre du scénario. Milos accepte mais ne se doute pas qu'il va rentrer dans un univers où aucune limite n'existe...

 

 

Critiques: A Serbian Flm est un phénomène mondial. Interdit dans de nombreux pays et festivalsle film fut rapidement classé X. Non pas pour le côté sexuel du terme mais (même si les scènes y sont plus que sugestives) mais parce qu' il n'épargne personne. Les femmes, les enfants, les nouveaux nés tous y passent. On est en face d'un film brutal dure dégueulasse, où les tabous n'existe pas.

 

4887138303_af79b077a6.jpg

 

 Traitant du "mythes" des Snuff movies" A Serbian Film ne fait pas dans la demie-mesure et ce trouve bien loin de 8mm (qui à côté à l'air d'un épisode des télétubbies) ici c'est tout ou rien! certaine scènes sont d'un tel réalisme que les services de police de certains pays ont enquêté sur la véracité de certains actes de tortures, de violes et de meurtres qui ont eu lieu dans le métrage.

 

cdn_extracine_com_files_2010_11_A-serbian-film.jpg

 

Lors de mon premier visionage du film j'ai été presque écoeuré par cet indigeste bouillie de sécrétions génitales, de sang et de souffrances (tant mentale, que physique). J'ai même été le premier à le déconseiller. Mais après avoir lu plusieurs interview des scénariste et réalisateur et l'avoir vu une seconde fois, j'ai tout de même réussi à saisir un millième du sens de ce film, même si il semble que la porté du film est tel que seuls sont réalisateur et son scénariste peuvent totalement la saisir.

 

600full-a-serbian-film-screenshot.jpg

 

Voici donc quelque morceaux choisis d'interview:

 

Srdjan Spasojevic (réalisateur): « avec A SERBIAN FILM, je voulais retrouver l'essence du cinéma subversif américain des années '70, celui produit dans la foulée de la guerre du Vietnam et qui en reflète le trauma. La Serbie actuelle vit aussi dans le trauma de ses guerres récentes. C'est une catharsis, qui nous permet de faire exploser les frustrations diverses que nous ressentons depuis des années. A la base, nous n'avions même pas l'intention de réaliser une œuvre particulièrement choquante, mais c'est pourtant ce qui en a résulté. »

 

aserbian.jpg

 

Aleksandar Radivojevic (scénariste): " [...] Si on vous raconte la scène, dans une discussion, évidemment que n'importe quel être humain normalement constitué vous dira que celui qui a osé imaginer un truc pareil devrait se faire soigner d'urgence. C'est inhumain, on est bien d'accord. [...]. C'est juste une représentation effroyable du mal. L'idée même que l'on puisse admettre ça, c'est le sommet de l'abjection. C'est la différence entre le documentaire et la fiction, la réalité et le cinéma. Au cinéma, on a recourt à la métaphore abstraite pour exprimer la réalité. [...]Srdjan Spasojevic (le réalisateur) et moi-même misions sur la capacité du spectateur à réfléchir sur ce qu'il voit. A Serbian Film doit être perçu comme une fable morale sur la perte de l'innocence [...] Comment ne pas s'insurger en voyant de pareilles images ? C'est normal de s'insurger. C'est le propre de notre dessein : réaliser le pire des films d'horreur basé sur la dépravation, la frustration et l'absence de limites. Les viols que commet le personnage principal sont finalement induits par la société."

 

A-Serbian-Film-01.jpg

 

 

Mon Avis: Interdit au moins de 18ans, A Serbian Film n'est pas à mettre entre toutes les mains. Pour ce qui le véront, certains crieront au géni et d'autre au scandal. D'un naturel assez ouvert en matière de cinéma j'ai moi même du mal à me positionner....

 

600full-a-serbian-film-screenshot-2.jpg

 

 

Ma Note8/10 (pour la réalisation et le fait que le film m'ait donné à réfléchir sur beaucoup de chose...)

 

 

 

 

 

 

Votre Fidel Serviteur                                              Kane91800

  

  

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Autre
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 20:52

Skyline afficheRéalisateur: Colin et Greg Strause

Scénariste: Joshua Cordes, Liam O'Donnell

Casting: Eric Balfour, Scottie Thompson, David Zayas

Durée: 1h40

Année: 2010

Pays: USA

Genre: Science-Fiction

 

 

Résumé: Après une soirée un groupe d'amie dont Jarrod, Elaine et Terry, se réveillent et découvre que des extra-terrestres on envahit la terre et que des humains sont enlevés par centaine.

 

 

Critiques: Les frères Strause sont pour moi les rois de l'immodestie. Après avoir targué Alien vs Prédétor de Paul W.S Anderson de navet, ils entreprennent de Réaliser Alien vs Prédator: Requiem avec son excellente bande annonce et le résultat est... Un film aussi voir même plus dégueulasse que le premier film sité.

 

Skyline1.jpg

 

Et ce qui nous attends une nouvelle fois avec Skyline c'est une Affiche magnifique, une B.A qui ( en même temps c'est sont but) nous donne envie de voir le film. Mais sous ses airs de Cloverfield foiré et avec ses models plus ou moins revendiqués que sont La Guerre des Mondes et Indépendance Day, Skyline est un film à sortir avec ses poubelles en début de semaine. 

 

skyline-movie-image-81.jpg

 

Mon Avis: J'espère vraiment que les Strause nous réaliseront un jour un film à la hauteur du talent qu'ils affirment posséder...Un film à vite oublier...

 

Skyline-Review-Blue-Light.jpg

 

Ma Note: 2/10

 

 

Votre Fidel Serviteur                                  Kane91800

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Science Fiction
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 09:41

1279813830-The-Collector

Réalisateur: Marcus Dunstan

Scénario: Marcus Dunstan

Casting: Josh Stewart, Madeline Zina, Andréa Roth, Daniella Alonzo

Durée: 1h30

Année: 2009

Pays: USA

Genre: Tueur Psychopates

 

 

Résumé: Arkin est un ouvrier spécialisé dans la pose d'accesoires de sécurité dans les maison mais également un petit escroc. Son ex-femme et mère de sa fille, ayant des dêtes à rembourser il décide de cambrioler la maison de ses derniers employeurs. Mais en y pénétrant il ne se doute pas qu'un psychopate a déjà pris possession de la demeur, qu'il séquestre les propriétaires et qu'il a posé des pièges partout....

 

 

Critiques: The collector a pour réalisateur et scénariste Marcus Dunstan connu pour être le scénariste de Feast, Feast 2: the Sploppy Secon, Feast 3: The Happy Finish, mais également des quatres derniers Saw.

 

collector_glass_july09.jpg

 

The collector a été le fruit d'un long travail Marcus Dunstan à commencé l'écriture du film en 1999, le film qui devait à l'origine s'appeller The Thief était en réalité un cout métrage. Mais au cours des année le film devient un long métrage avec le titre provisoire de The Midnight Man.

 

polijkjgh.png

 

Donc innutil de croire que le scénario de The collector est né du travail de Dunstan sur les derniers opus de Saw.

Malgré tout il est difficile de ne pas faire ne serait-ce qu'un léger paréllèle entre la lucrative franchise initiée par James Wan et The Collector. On y trouve toujours un tueurs complètement barré, des pièges mortels et du sang. Les différences sont aussi légion, contrairement à la Saga Saw ,ici, pas de piège digne d'un ingénieur, mais on se retrouve plus face à un Mc Gyver sadique.

 

3_2.png

 

Sous ses allures d'acteur de porno SM le tueur rempli très bien son rôle, c'est à dire nous foutre la pression. et le duel à huis-clos qu'il se livre avec Arkin est vraiment plein de suspense et, je le trouve parfois teinté d'humour. On se croirait, toutes proportion gardé dans un Maman j'ai raté l' avion gore.

 

Beaucoup on critiqué le twist final de The Collector, moi je le trouve intéressant sans spoiler, il nous laisse pas mal de portes ouvertes....

 

protectedimage.jpg

 

 

Mon avis: Une série B qui tient la route malgré, parfois, un manque d'originalité. Et qui au vu de certaines production de ses dernières années aurait mérité une sortie en salle....

 

 

Ma note: 6,5/10

 

 

 

Votre Fidel Serviteur                          Kane91800

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Tueur psychopathe
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 17:48

affiche.jpg

 

Réalisateur: Alexandre Bustillo, Julien Maury

Scénario: Alexandre Bustillo

Casting: Béatrice Dalle, Alyson Paradis

Durée: 1h23

Année: 2007

Pays: France

Genre: Tueurs Psychopathes

 

 

 

Résumé: Sarah vit seule dans sa petite maison de balieu depuis la mort de son mari dans un accident de voiture. Devant accoucher le 25 décembre elle décide de passer le réveillon seule et au calme. Mais tout dérape lorsqu'une étrange femme frappe à sa porte...

 

 

Critique: "Ouvre moi ta porte... Que je t'ouvre le ventre!" Anciens journalistes du cultissime magasine Mad Movie Alexandre Bustillo et Julien Maury signent, là, leur premier film, autant dire qu'ils n'avaient vraiment pas droit à l'erreur sous peine de se faire décendre par leurs propres amis. Paris gagner! Les deux compères ont réalisé le meilleur film de genre français à égalité avec Haute Tension Alexandre Aja.

 

03C003C000762556-photo-alysson-paradis-dans-a-l-interieur.jpg

 

Les réalisateurs nous donnent le ton dès la scène d'ouverture, où l'on peu voir une Sarah ensanglantée, piégée dans sa voiture juste après l'accident avec à ses côtés son mari mort. A  voir la scène d'ouverture on se doute que le métrage va être sans concession.

 

Photo_1-7.jpg

 

Forcé de constater que les deux actrices principales sont tout simplement étincelantes dans chacun de leur rôle. Alyson Paradis (petite soeur de Vanessa) qui joue là sont premier rôle au cinéma nous livre  une interprétention de premier ordre. Parfaite dans le rôle de cette futur mère qui a toutes les peines du monde à oublier son mari et qui se raccroche à tout ce qu'il reste de tout les deux, leur enfant à naitre.

 

118540-8-a-l-interieur.jpg

 

Quand à Béatrice Dalle (que je n'apprécie pas particulièrement entant qu'actrice) je dois avouer qu'elle a fait dans le très très lourd! On la croirait presque possédée par son personnage de psychopate prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut, le bébé de Sarah...

 

31331.jpg

 

En bon fans qu'ils sont, Alexandre Bustillo et Julien Maury se sont inspiré, sans forcément rendre homage, de quelques classiques du cinéma d'horreur notemment l'excellent Les Innocents de Jack Clayton (qui sera le sujet d'une prochaine critique). La tenue de Béatrice Dalle et la scène du canapé où Sarah examine de plus près les clichés qu'elle a pris de la "visiteuse" et qu'apparait derrière elle la silouhette de cette dernière en sont deux exemples.

 

imagesCAHXEVIO.jpg

 

 

Mais ça s'arrête là car A l'Intèrieur est un film brutal, où la violence, la folie et la solitude sont des personnages apparantières. Le fait que l'action se passe dans un contexte social particulier (les émeutes) renforce à mon sens la porté du titre du film qui a plusieurs signification. En effet Sarah vit à l'extèrieur de la ville "A l'Intèrieur" de laquelle les violences font rage, elle est sur le point d'accoucher donc à l'intèrieur de son corps une autre bataille a lieu et enfin le film étant un huis-clos c'est à l'inrèrieur de chez elle que les pires horreurs vont se produire.

 

inside-1024-1.jpg

 

La seule faiblesse du film réside probablement dans le manque de profondeur des dialogues, mais de vous à moi je ne vais pas au cinéma voir ce type de film pour entendre du Shakespeare. Donc pas de gros bobos!

 

inside1.jpg

 

Mon avis: A l'Intèrieur c'est de la "Bombe BABY!", ça pisse le sang, ça fait peur, c'est bien réalisé et les actrices sont terrible! Béatrice Dalle n'as pas à rougir de ses homologies masculin que sont Jason Voohrees et Mickael Myers!

 

 

Ma Note: 9,5/10 (juste pour pa mettre 10)

 

 

Votre Fidel Serviteur                        Kane91800

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Slasher
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 21:58

1236.jpg

Réalisateur: Tom Holland

Scénario: Tom Holland

Casting: William Ragsdale, Chris Sarandon, Roddy Mc Dowall

Durée: 1h40

Année: 1985

Pays: USA

Genre: Vampire

 

 

Résumé: Charley Brewster est un adolescent fan de films d'horreur et du présentateur télé et "chasseur de monstres" Peter Vincent. Une nuit Charley remarque que de nouveaux voisins enménagent dans la maison d'enface. Il découvrivra bientôt que le maitre des lieux est en fait un vampire, seul petit problème personne ne le croit... Il décide alors de demander de l'aide à Peter Vincent qui se révèle ne pas être aussi témérère qu'il le prétend dans son émission.

 

 

Critiques: Vampires, Vous avez dit Vampires est, si je ne m'abuse le premier film de vampire que j'ai dû voir et probablement l'un des meilleurs. Tout simplement par ce qu'il est à mille lieux de ce que l'on a put voir ses dernières années. Pas de papouilles entre un vampire fade et sa chérie tout aussi insipide, pas de grands coups de sabre, ni de gunfight et encore moins de kung-fu, mais just un ado qui essaie avec ses petits moyens et l'expérience qu'il a acquis en matant des films d'horreurs de se sauver du bourbier dans lequel il s'est mis.

 

 2021836-4ed6S3v2zWk1GD6UDxN8BlwT0pTtOMusvGW2t6vM_WRbMtSCVai.jpg

 

 

 

Certains critiqueront les FX qui peuvent parfois paraître obsolètes, mais au contraire je trouve que vu aujourdh'ui cela donne encore plus de charme à ce film qui à mon imble avis ne souffre pas du pois des années.

 

fright-night-chris-sarandon.jpg

 

Mon Avis: Un film réussi, captivant et surtout drôle. ne vous attendez pas à avoir des sueurs froides mais à partager un super moment de détente et de rigolade. Film Culte pour beaucoup. D'ailleurs un remake est prévu avec Colin Farrell. Sortie en août au USA.

 

fright-night-affiche.jpg

 

 

 

Ma note: 8/10

 

 

Votre Fidel Serviteur                                         Kane91800

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 09:40

the-machine-girl.jpg

Réalisateur: Noboru Igochi

Scénario: Noboru Igochi

casting: Minase Yashiro, Asami, Kentari Shimasu

Durée: 1h36

Année: 2007

Pays: Japon:

Genre: Baston/Gore

 

 

Résumé: Le frère d' Ami qui était continuellement harcelé par une bande de jeunes a été assassiné par ces derniers. La jeune fille décidée à le venger va malheureusement se heurter à des Yakusas car le leader de la bande n'est autre que  le fils d'un puissant chef de clan... Malgré tout elle tente le coup mais elle se fait capturer, torturer et couper le bras gauche. Ayant survécu elle décide de se faire gréffer une énorme mitraillette en guise de prothèse!!!!!!

 

 

Critiques: The Machine Girl c'est avant tout un film complètement barré! Une de ces rare pelloche qui nous fait bander rien qu'à regarder la bande-annonce et qui réussit la prouesse de réaliser tous nos phantasmes d'ado attardé shooté aux mangas .

 

bras-3.jpg

 

Noboru Igochi ne fait éffectivement pas dans la demi-mesure et enchaine les scènes de bastons pures et dures et des idées sorties  de la tête d'un ado acroc au emphéte à une vitesse allucinante. Au programme sushis à base de doigts, ninjas yakusas, le soutif foreuse, le fameux bras mitraillette et bien d'autres....

 

images-copie-5.jpg

 

 

 

 

Oui c'est vrai que The Machine Girl fait dans le dégueulasse et la sur-enchère et ne nous ménage pas pendant plus de 1h30 quitte à nous foutre une grosse indigestion et à passer le week-end aux chiottes, mais c'est tellement bon.... C'est un peu comme lorsque l' on sort en boite et que l'on se met une grosse caisse avec ses potes tout en sachant que l'on va passer son temps à gerber le lendemain... On s'en fout! L'important c'est de sur-kiffer l'instant présent.

 

09.jpg

 

Cette pépite nippone est un vrai manga live pleine de références telque Evil Dead, Planet Terror ou encore le space opéra COBRA mais il se rapproche un peu plus du Full Metal Yakusa de Takashi Miike.

 

the-machine-girl-minase-yashiro12.jpg

 

Ne cherchez pas une histoire aboutie, une cohérence quelconque et des persos profonds, The Machine Girl c'est un putain de BORDEL, une grande FOIRE au n'importe quoi et qu'est ce que c'est bon.... CULTE!!!!!

 

21.jpg

 

 

 

 

Mon Avis: Si t'aimes Les écolières japonaises psychopates, les ninjas et les yakusas, ce film est pour toi!

 

Ma Note: 9/10

 

 

 

Votre Fidel                   Kane91800

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Baston
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 11:59

imagesCAVEJLUI.jpg

 

Réalisateur: Eli Craig

Scénario: Eli Craig

Casting: Tyler Labine, Alan Tudyk, Katrina Bowden

Durée: 1h28

Année: 2010

Pays: Canada

Genre: Horreur/Comédie

 

Résumé:Tucker & Dale, deux paysans pas très futés, partent dans la maison de campagne qu' ils viennent d'acquérir pour la retaper. Pas loin de cet endroit un groupe de jeunes étudiants s'instalent pour camper.Lorsque l'une d'entre eux se blaisse accidentellement et que Tucker & Dale la secourent, les amis de la jeune fille, assistant à la scène de loin,  pensent alors que les deux compères sont des sérials killers et décident de d'aller sauver leur amie...

 

Critiques: Eli Craig nous signe un premier scénario et un premier film tout simplement génial!

Tucker & Dale vs Evil est au Survival Forestier ce que Shaun of The Dead est aux films de Zombie.

Le réalisateur n'hésite pas à se moquer du genre, je ne qualifierai pas le film de parodie mais on en est pas loin.

 

 

images-copie-4.jpg 

Tyler Labine et Alan Tudyk qui campent respectivement les rôles de Dale et Tucker sont tout simplement attendrissant et surtout drôle. Ils sont tout à fait à leur place dans cette enchainement de scènes tour à tour gores, comiques et parfois même attendrissantes.

 

imagesCA9UABBS.jpg

 

Que dire du personnage de Shade le "chef des étudiants" qui s'est auto-proclamer Héro. Il est tout simplemnt hillarant tant dans la gestuelle que dans les mots.

 

imagesCARMJZAV 

 

Tucker & Dale vs Evil c'est avant tout un enchainement de situations dû à des quiproquos visuels et auditifs plus marrant les uns que les autres.

 

imagesCABZOGI6.jpg

 

Mon Avis: Tucker & Dale vs Evil est une grosse surprise, récompensé dans de nombreux festivals. Le film n'hésite pas à faire référence à des films telque Massacre à la Tronçonneuse ou Détour Mortel et revisite la mythologie du "bouseux" tueur en série. Une véritable réussite! Un film à voir ABSOLUMENT!!!!

 

Votre Fidel Serviteur                   Kane91800

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Horreur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Kane91800
  • Le blog de Kane91800
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin aussi cinéma et à la littérature fantastique et d'horreur.
  • Contact

Recherche

Catégories