Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 10:37

00.jpgRéalisateur: Steven C. Miller

Scénario: Anthony C. Ferant, Jacob Hair.

Casting: Lauren Holly, Marcelle Baer, Todd Haberkorn, Lance Henriksen

Durée: 1h28

Année: 2011

Pays: USA

Genre: Horreur

 

 

Résumé: Un professeur en archéologie et ses étudiants découvrent, par accident, derrière un mur de l'université, une étrange boite et un gantelet qui semble datés de 200 ans et provenant d' Irlande. Après avoir réussi à ouvrir le boite ils y découvrent une tête momifiée. Mais le professeur est ses élèves ne se doutent pas qu'ils viennent de réveiller un terrible fléau.

 

 

Critiques: " Super un nouveau film produit par SyFy", me suis je dit. Et il faut dire que le film remplit plûtot bien son cahier des charges. A commencer par son scénario complêtement bencal, avec une suite d'incohérences incroyables, par exemple sur la fameuse boite où nous voyons écrit en gros "DUNCAN" qui n'est pas le nom de celui qui a planqué la boite mais de celui a qui il ne faut absolument pas la remettre... Et il y a aussi des personnages caricaturaux au possible et ce malgré la présence de Lauren "Gros Poumons" Holly aussi à l'aise dans le rôle d'une archéologue qu'une baleine dans une baignoire et de Lance Henriksen, qui commence à être habitué à ce genre de productions bas de gamme.

 

photo-Scream-of-the-Banshee-2011-4.jpg

 

Par contre je trouve le monstre pas mal réussi même si , il est vrai qu'elle a plus tendance à faire rire qu'à faire flipper... C'est que la pauvre banchee (du nom d'un monstre du folclore irlandais) n'as qu'une arme assez originale pour tuer ceux qui se trouve sur sa route? Son cri!!!! Avouez que vous avez déjà les pétoches... Une fois que ses victimes ont entendu ça douce voix elle les poursuit, même dans leurs rêves jusqu'à ce que mort s'en suive et surtout elle peut revétire différentes apparences. Vous l'aurez compris elle se situe entre Freddy Kruger, un caméléon et Cindy Sanders (Vous avez remarquez que j'ai sité cette dernière derrière le caméléon....).

 

photo-Scream-of-the-Banshee-2011-2.jpg

 

Côté réalisation on retrouve Steven C. Miller qui est le réalisateur de Automaton Transfusion, un premier film, parlant de zombies, fauché payé avec trois cailloux et deux vieux chewing-gums et qui pourtant ce révêle être assez intéressant. Revenons en à nos moutons (non je ne parle pas des acteurs sinon j'aurai dit chèvres). Donc le réalisateur ne s'en sort pas trop mal, même si il se sert parfois de racoucit facile et que, les effet spéciaux, mis à part le monstre, sont tout simplement pas terrible notemment les scènes tournées sur fond vert.

 

photo-Scream-of-the-Banshee-2011-5.jpg

 

Un bon point aussi pour l'ultime réplique du film qui m' a fait exploser de rire tant dans la façon de la dire que dans la réplique en elle même... On se croirait revenu dans les année 80 et les films de Shwarzy, elle aurait bien eu sa place dans Commando.

 

Mon Avis: Malgré tout le produit reste correct pour un film SyFy. Pour ceux qui ne sont vraiment pas mais alors vraiment pas , difficils.

 

 

Ma Note: 2/10

 

 

Kane91800

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien Téléchargement: Scream.of.the.Banshee.VOSTFR

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Horreur
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 17:45

suker-punch.jpgRéalisateur: Zack Snyder

Scénario: Zack Snyder

Casting: Emily Browning, Abbie Cronish, Jenna Malone, Vanessa Hudgens, Jamie Chung, Oscar Isaac

Durée: 1h50

Année: 2010

Pays: USA

Genre: Baston/SF

 

 

Résumé: Enfermée injustement, Babydoll réussit à convaincre Rocket, Amber, Blondie et Sweet Pea, qui elles aussi sont captive, à s'échapper de leur géôle. Elle vont, pour cela, devoir se battre dans un univers fantastique où se croisent des samuraïs géant, des robots et autres soldats nazis...

 

 

Critiques: Pas facile de résumé, Sucker Punch... Après son Down of the Dead aka l'Armée des Morts (qui a presque suplanté son model (Zombie de Georges A. Roméro), les Spartiates de 300 et les super-héros à la gueule de bois de Watchmen, Zack Snyder est de retour avec ce qui est propablement son oeuvre la plus personnelle. Mais malheureusement oeuvre la plus personnelles ne rime pas forcément avec oeuvre la plus réussie...

 

article_3003-CIN-SUCKERPUNCH.jpg

 

Réussi, Sucker Punch l'es visuellement et je dirais même qu'ils nous en met plein la gueule! L'univers créé de toute piècxe par Zack snyder est tout simplement ahurissant. Et je dois avouer, quit à me faire tuer par mon amoureuse, que voir une bande de jolies filles se fighter contre des samouraïs géant dans de tels décords c'est tout simplement intense...

 

Sucker-Punch-14 

 

 

Mais malheureusement l'histoire qui en fait est trois histoiresallez seule,  est assez brouillone, le pauvre mec qui a loupé cinq minutes du film ne sais plus où il habite. Une jeune fille dont la mère est décédée, voit son beau-père tenter de la tuer elle et sa petite soeur à fin d'hériter de, l'apparemment grande, fortune de sa mère. Ayant eu la petite soeur mais pas la grande le beau-père la fait enfermer dans un hopital psychiatrique où il parvient à convaincre le chef infirmier de la faire lobotomiser.

On retrouve un peu plus tard cette même jeune fille, appelée Babydoll dans une maison close d'où, en compagnie de ses quatre copines elle va tenter de s'échapper.

Et pour finir on retrouve de nouveau Babydoll accompagnée, une nouvelle fois, de ses copines dans un monde post-apocalyptique, où, sous les ordres "Du Sages" elles vont devoir se battre contre des samuraïs géants, des dragons, des soldats nazis et un train piégé qui fonce sur une ville....

 

photo-sucker-punch-2011-3.jpg

 

Pffffff.... Difficile de s'y retrouver dans tout ça et il faut se dire que ces trois histoires sont liées... De plus là où Zack Snyder avait réussi à sublimer la quintessence et la virilité de l'homme dans son sublime 300, il a du mal à mettre en valeur la sensualité toute féminine de ses héroïnes...

 

Sucker-Punch-07.jpg

 

Mais Zack Snyder, c'est avant tout un mec de terrain, un mec qui est capable de te rendre n'importe quelle scène de baston épique et c'est ce qu'il fait dans Sucker Punch, où, les scènes d'actions ressemblent à un jeu vidéo avec ses petit soldats et son bosse, à affronter,  pour passer au niveau suivant!

 

sucker-punch-2-10381363zrjkj_1798.jpg

 

Mon avis: la quasi perfection visuellement parlant, mais peu beaucoup mieu faire au niveau du scénario.

 

 

Ma Note: 7/10

 

Kane91800

 

sucker-punch-emily-browning.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Baston
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 16:10

the-reef.jpgRéalisateur: Andrew Traucki

Scénario: Andrew Traucki

Casting: Damian Walshe-Howling, Zoé Naylor, Adrienne Pickering, Gyton Rantley, Kieran Darcy-Smith

Durée: 1H24

Année: 2009

Pays: Australie

Genre: Animaux

 

 

Résumé: Luke un convoyeur de voilier, reçoit son meilleur ami Matt accopagné de sa femme Suzie ainsi que son ex Kate sur un voilier dont il a la garde en compagnie de son collègue Warren. De retour d'une virée sur une île déserte leur bateau chavire et dérive dangereusement au large. Alors que  Warren décide de rester sur le bateau Luke, Kate, Matt et Suzie décide de rejoindre l'île à la nage et tout ça malgré la mise en grade de Warren: Les eaux sont infestées de requins...

 

 

Critiques: Décidément, Andrew Traucki est inspiré par les embarquations qui chavirent et les grosses bêbêtés qui veulent bouffer les rescapés pour leur quatre Heure... En effet, après le crocdile mangeur d'homme qu'il a mis en scène dans le stressant Black Water et ses étouffants marécages, il s'attaque a l'imancité de l'océan et au grand requin blanc avec The Reef.

 

19490711.jpg

 

Huit ans après le Open Water de Chris Kentis et deux après le Open Water 2: Dérive Mortelle voici donc The Reef (Que je me plais à appeller Open Water 3). Vous l'aurez compris en lisant le résumé, si je me complais à comparer ces trois films c'est qu ils sont des quasi clônes. Là où Open Water avait réussi à convaincre son publique avec l'ingéniosité de son huis-clos aquatique et où Open Water 2 avait jouer la carte du "tous à la flotte", The Reef ressemble plus à un mix entre ses deux prédesseurs, ce qui nous donne rien de bien trançandant...

 

The-Reef-Luke-Damian-Walshe-Howling.jpg

 

Malgré une image léchée et une superbe mise en valeur de l'immensité que représente cet océan, Andrew Traucki peine sèrieusement à nous mettre dans le bain (je me tapes des barres tout seul!). Après cinquante bonnes minutes à mettre en place son histoire et à nous faire chier avec La fameuse histoire d'amour entre notre héro, Luke, et son ex, Kate, le film décide enfin à passer aux choses sèrieuses, petit problème il reste à peine trente minutes de bobine...

 

2996030277_1_3_cAFiOs4M.jpg

 

Mais quand sa commence, ça commence! Une fois le gros poisson débarqué, Andrew Traucki nous montre qui il est! une sorte de Crocodile Dundee de la réalisation, car on a beau dire ce qu'on veut de The Reef mais les attaques du requin sont particulièrement réussies. Ici pas d'image de synthèse à la Peur Bleue (Renny Harlin) Où encore pire de ce film que j'ai vu sur SyFy, comment il s'appelle déjà..? Ah oui MegaShark vs Octopus (C'est pas un titre de  dingue ça?) mais un vrai requin! Et même si il use volontier de toutes les ficelles connues et reconnues Andrew Taucki réussi à sauver son film du grâce à la façon dont il a réussi à mettre en scène le plus térifiant des anilmaux aquatiques.

 

Reef_Image1__Small__1.jpg

 

Mon Avis: Des personnages vides (malgré des acteurs très corrects), une histoire déjà vue (ne matter pas Open Water et The Reef à la suite sinon vous allez hurlez au plagia) mais un grands requin blanc qui pour la première fois  depuis bien longtemps tient enfin son rang!

 

 

Ma note: 4/10

 

Kane91800

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Animaux
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 01:02

Stake-Land-affiche.jpgRéalisateur: Jim Mickle

Scénario: Jim Mickle, Nick Damici

Casting: Nick Damici, Connor Paolo, Michael Cerveris, Danielle Haris

Durée: 1h38

Année: 2010

Pays:USA

Genre: Vampires/ Zombies

 

 

Résumé: Dans une Amérique envahie par les vampires, Martin, un adolescent dont la famille a été massacrée par l'un de ces derniers, traverse le pays en compagnie de "Mister", un chasseur de vampires, pour rejoindre New Eden le dernier lieu vraiment sûr. Sur leur chemin ils vont croisée des membres de la "Fraterninété" une secte dont les membres sont persuadés que c'est Dieu qui a envoyé les vampires sur Terre pour purifier le Monde. Martin et Mister vont vite comprendre que le danger ne vient pas uniquement que des suceurs de sang....

 

 

Critiques: Et revoilà le duo Jim Mickle (Réalisateur/Scénariste) et Nick Damici (Acteur Scénariste) qui sont déjà à l'origine du bon Mulberry Street. Se coup si pas de rats dont la morsure transforme les Hommes en une sorte de mutants Rats/Zombies mais des vampires qui ont envahi les USA voir même le monde (ceci nous est révélé à demi-mot).

 

Stake-Land-007.jpg

 

Stake Land se présente sous la forme d'un road-movie à la ZombieLand (tiens... Déjà une similitude dans le titre) mais l'humour en moins. Le binôme vieu briscard et ado, la traversé d'une Amérique dévatée en sont les exemples les plus criants.

Mais Mickle et Damici voulais apparemment un film plus adulte. La scène d'ouverture, à elle seule, nous en annonce la couleur et la suite ne nous le prouve pas moins.

 

StakeLand2.jpg

 

Le film qui nous est presque présenté comme une odysée homérique, où le parcourt initiatique de Martin va être jonché de rencontre qui lui apporteront beaucoup (les protagoniste qu'il rencontre et qui meurent semble lui transmettre toujours un peu plus de sagesse) et d'épreuves qui le feront progressivement passé de l'enfance à l'âge adulte.

 

Stake-Land.jpg

 

Mais Stake Land n'est pas que l'histoire d'un garçon et de son mentor, le film touche aussi à des sujet d'actualité comme les dérives sectères liées à la fin du monde tel que nous le connaissons. Le parallèle avec le 21 décembre 2012, prétendue date de la fin du monde annocée par un obscure calendrier Maya, et toutes la bande de fanatiques, pseudo prophètes, qui ont saisi l'occasion pour profiter de la crédulité de certaines personnes et ainsi assoire leur pouvoir et se complaire dans la barbarie la plus totale, et ici facil. Le personnage de Jebedia  Loven, avec son prénom presque biblique en est la parfaite illustration. Lui et sa bande d'illuminés se permettent tout ce qu'aucun être humain normalement constitué ne se permettrait.

 

Stakeland_Still1.jpg

 

Le spectre du 11 septembre y plane aussi, notamment lorsque Willie (un ancien soldat embarqué en route) explique que Jebedia et ses sbires ont remplit des avions de vampires et qu ils les ont fait s'écraser sur des grandes villes comme par exemple Washington.

 

STAKE-LAND-Dark-Sky-Films.jpg

 

Mais si ils ne sont là que comme prétexte pour dénoncer beaucoup de choses, il ne faut pas pour au tant en oublier les vampires qui ressemble beaucoup aux zombies si chers à Georges.A Roméro. Ils ont le même look, marche pareil, sauf qu'ils sont bien plus rapides plus forts et eux ne mangent pas de chaire humaine mais ne boivent que du sang.

 

stakelandcov.jpg

 

Mon Avis: Malgré une réalisation plutot classique Jim Miclke nous livre un film à la beauté froide et malancolique (au contraire de Mulberry Street et de son New York au températures caniculaires et de ses rues puant la sueurs) où chaqu'un des personnages, joué avec justesse et retenue, est parfaitement à sa place.

 

 

Ma Note: 7.5/10

 

 

 

Kane91800

 

 

 

 

 

 

 

Liens Téléchargement: Stake Land VOSTFR

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 23:19

choose.jpgRéalisateur: Marcus Graves

Scénariste: Brandon camp, Like Thompson

Casting: Kathryn Winnick, Nicholas Tucci, Kevin pollak

Durée: 1h20

Année: 2009

Pays: USA

Genre: Thriller/"Slasher"

 

 

Résumé: Fiona, étudiante en journalisme, est à la poursuite d'un tueur parallèlement à l'enquête de son père.

 

 

Critiques: Réalisé par l'inconnu Marcus Graves (qui réalise là son premier film) Choose est un eniem rejeton du Saw de James Wan. L'exception est que la plupart du temps il ne tue vraiment pas mais fait faire des choix plutot terrifiant (comme nous le laisse présager le titre) à ses victimes. Par exemple il laisse soixante seconds à un pianiste pour choisir entre perdre l'ouïe ou se faire couper les dix doigts. Original me direz vous...?

 

Même si le scénario est signé par les scénariste de la génial mes inachevée série John Doe, il n'as vraiment rien pour lui, personnages stéréotypés, histoire bancale, et j'en passe et des meilleurs. Domage car l'histoire de ce méchant qui ne tue vraiment pas mais qui propose à ses victimes des choix qui changeront à jamais leurs vies était vraiment bien pensée.

 

Choose2_2.jpg

 

La scène d'ouverture était pourtant tellement mais alors tellement prométeuse... Une famille est prise en otage par notre cher tueur et il impose à la fille ainée de choisir, entre sa mère et son père: lequel des deux doit mourir et une fois la décision prise elle doit faire le boulot elle même! Génial non!? Et voilà plus rien! pas de gore, pas de suspense, des personnages qu'on a déjà eu l'impression d'avoir vu quinze fois dans d'autres films ou d'autre qu'on ne sait sortis d'où. De plus l'affaire se résoud comme ça, par un tour de passe-passe tout pourri. Bon dans tous ça y 'a quand même quelque chose de presque bien à en tiré, une fin batarde mais surprenante.

 

Choose_site.jpg

 

 

Mon avis: Quand on s'inspire d'un chef d'oeuvre comme Saw autant le faire à bonne escient ce qui n'est pas le cas ici...

 

Ma note: 3,5/10

 

 

Kane91800

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien Téléchargement: Choose Vostfr

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Slasher
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 11:02

index.pngRéalisateur: Renny Harlin

Scénario: J.S Cardon

Casting: Steven Strait, Laura Ramsey, Sebastian Stan, Taylor Kitsch

Durée: 1h37

Année: 2005

Pays: USA

Genre: Fantastique

 

 

Résumé: Caleb et ses trois amis d'enfance partagent un secret, Ils sont les descendants des fondateurs de la ville de Salem et à l'âge de 13 ans ils en ont hérité des pouvoirs de sorciers de leurs encêtres... Lors d'une fête, en forêt, alors qu'ils sont trop occupés à faire joujou avec leur dont, un étudiant est assassiné. Tous les regards se portent donc sur nos quatres amis qui vont alors tout faire pour conserver leur secret et démasquer le coupable.

 

 

Critiques: Pour ceux qui ne le connaissent pas Renny Harlin est un réalisateur Finlandais exerçant au USA et qui notamment livré des films tel que, Freddy 4Die Hard 2 aka 58 Minutes pour Vivre ( le moins bien des quatres mais pas si mal quand même) ou autres Driven et Profession Profiler, ah oui j'allais oublier L'Exorciste: au Commencement. Comme vous pouvez le contaster, il est plutôt connu pour ne pas faire des films de haute volé mais qui reste, dans une moindre mesure, sympatoches.

 

420cinepapier3-Le-pacte-du-sang.jpg

 

Et voilà qu'en 2005 il se met à travailler sur Le Pact du Sang , film numéro 1 au Box Office US de cette même année. On se demande toujours pourquoi.

 

covenant_article_1.jpg

 

Alors qu'est ce que c'est que ce film.... Bah c'est simple Le Pact du Sang que je préfère appeller par son titre d'origine, The Convenant (par ce que j'ai la flemme d'écrire le titre farnçais en entier) c'est quartre beaux gosses, sortes d'Harry Potter fashions et bourrés de frique qui sont les stars de leur bahu (en même temps facil quand tu peux faire apparître un lapin de ton chapeau). Mes lectrices dirons certainement que je suis jaloux et c'est tout! Bah non sachant que tout'intérêt du film se situe dans la plastique sans faille de ces quatres Appolon et que je suis un pur hétéro comprenez un peu la faible ampathie que m'inspire se film.

 

03C003C000757566-photo-steven-strait-laura-ramsey-dans-le-p.jpg

 

The Convenant n'as rien pour lui (mis à part ses Beaux Gosses, je sais) Un scénario (en fait y en a un?) vu et revu, une réalisation digne du prolifique David de Coteau, dont je ne vous conseille pas les films si vous avez ne serait-ce qu'une honce d'amour pour le cinéma.

 

18656001_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20060713_044447.jpg

 

Je viens de me souvenir que, si! J'ai une scéne qui m'a bien plue (non mesdemoiselles pas la scène ou Caleb et sous la douche) celle ou Caleb est en voiture (une superbe Mustang, Of course!) et qu'il voit un fantôme sur le siège passagé, effrayé il perd le contôle de sa voiture et fonce droit vers un camion et grace à un tour de magie, dont je ne vous dévoilerai pas la teneur, il s'en sort.

 

covenant1.jpg

 

Mon Avis: Quand Harry Potter rencontre The Craft en mode Playgirl ça nous donne un film à mourir d'ennuie sauf pour nos jeunes et jolies demoiselles amoureuse de belles plastiques. Ah oui mon coeur si tu as le malheur de regarder ce film et de me dire que Caleb est trop beau, je t'arrache les yyyyyyyeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuxxxxxxxxxxx!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Ma note: 3/10 (par ce que je suis hétéro)

 

 

Kane91800

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Fantastique
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 11:41

1200.jpgRéalisateur: Takashi Miike

Scénario: Yasushi Akimoto, Minako Daira

Casting: Kou Shibasaki, Shin'ichi Tsutsumi

Durée: 1h50

Année: 2004

Pays: Japon

Genre: Horreur

 

 

Résumé: Une vague de morts mystèrieuse frappe le Japon, Les victimes toutes pour point commun d'avoir reçu un étrange appelle. Après la mort d'une de ses proches, Yumi, Une jeune étudiante, décide de menner l'enquête en compagnie du frère d'une des victimes de cet appel maudit.

 

 

Critiques: Voici le film qui (un peu tard je vous l'accorde) m'a fait dévouvrir Takashi Miike. Beaucoup diront que La Mort en Ligne est un éniem Yureï (therme désignant le fantôme d'une personne décédée de mort violente, le plus souvent c'est une femme ou une jeune fille avec des cheveux long et salle lui cachant le visage.) mais pour moi ce n'est pas un autre The Grudge ou Ring.

 

18443139_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20050822_033728.jpg

 

Ici pas de maison hantée ni de cassette vidéo maudite, mais un accessoire que nous avons tous en autre posséssion aujourd'hui, le téléphone portable! Alors imaginez vous recevoir un appelle sur votre tout nouveau I-Phone 4 et là au bout du fil vous reconnaissez votre propre voix hurlant à la mort et une fois que vous avez raccrochez tout transpirant, vous remarquez que l'appelle provient de votre propre numéro et qu'il date de trois jours plus tard... Oui, je sais ça ressemble à Ring Mais ici c'est MONSIEUR Miike qui est aux manettes et croyais moi il m'a parfois foutu les chocottes.

 

18443137.jpg

 

Malgré un début très plat Maitre Takashi réussi à faire monter la pression de manière expodentielle, agrémentant son film de scène d'horreur dont lui seul à le secret, dont la scène du studio de télévision qui est tout simplement effrayante, à metter du côté des scènes cultes du cinéma d'horreur. Et il y a aussi cette fameuse sonnerie qui s'empare de notre téléphone lorsque l'on reçoit l'appelle maudit... C'est une pure réussite, j'ai eu le malheur de la mettre comme sonnerie de mon portable la nuit ou j'ai vu le film, et le lendemain pendant que je dormait encore, je reçus un appelle, ayant oublié que j'avais changé de sonnerie, je ne vous dit pas le flipe que j'ai eu....

 

1108_4bc92829017a3c57fe0103f9_1293131301.jpg

 

Petit reproche que je peux faire à ce chef d'oeuvre du J-Horror (Film d'horreur Japonais) c'est ça fin prévisible mais qui laisse présager une suite (en fait il y en a eu deux!)

 

18443143.jpg

 

Petite pépite trop souvent oubliée, La Mort en Ligne a été en 2006 la victime d'un remake Américain réalisé par le français Eric Valette (Maléfique), One Missed Call. Un remake dont je ne ferai même pas la critique tellement il massacré le diamant brute de Takashi Miike.

 

sitarik1920258.jpg

 

Mon Avis: Ca sert à rien d'éteindre ton portable ça marche quand même....

 

Ma Note: 8/10

 

Kane 91800

 

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Horreur
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 23:32

oj33ly.jpgRéalisateur: Takanori Tsujimoto

Scénario: Takanori Tsujimoto

Casting: Mitsuki Koga, Miki Mizuno, Tetsuya Nakamura, Hiroshi Ohguchi, Saaya

Durée: 43min

Année: 2008

Pays: Japon

Genre: Action/Gore

 

Résumé: Il y a deux ans, la famille de Milly a été massacrée par un gang, elle, après avoir lardé de coups de poignard, a survécu. Milly l'a en travers de la gorge et elle va se venger...

 

Critiques: Sorti un an avant Hard Revenge Milly: Bloody Battle, Hard Revenge Milly en est le digne prédécesseur. On y retrouve Milly en pleine vendetta contre ceux qui ont tué son mari et brûlé vif son bébé.

Le second volet étant doté d'un mini budget on contaste aisément que Hard Revenge Milly a disposé d'un budget encore plus rikiki mais comme je le disais dans la critique précéddente c'est vraiment loin de déranger nos amis nippon.

 

imagesCAL1R29I.jpg

 

Mais le budget plus limité est peut-être la raison du moins bien de ce premier volet, qui se révelle plus lent (même si il est moins long) que le second. On y retrouve des dialogues pas forcément plus long que Bloody Battle mais la durée plus courte du métrage les rendend plus pompeux. Une autre différence notable se situe au niveau de l'action est du gore, on y retrouve toujours ces deux ingrédients mais en moins grande quantité et en moins concentrés. Biensur il y a toujours des geysers de sang et des membres coupés mais pas autant que dans le second opus, mais l'affrontement final est tout de même réussi, c'est du cassage de gueule dans les règles.

 

9967436101_Hard_Revenge_Milly_2008.jpg

 

Mais moi ce qui m'a un peu plus dérangé c'est que l'on retrouve dès le début du film Milly en mode vengeance alors que j'aurais apprécié en connaitre un peu plus sur elle avant le drame qui l'a touchée. Je sais que Takanori Tsujimoto n'avait pas le budget de Titanic, mais je pense qu'avec, ne serait-ce que, trente minute en plus nous décrivant la vie de Milly avant et nous montrant le massacre de sa famille, au lieu de nous balancer des flashbacks, le film aurait gagné en intérêt.

 

 

110209091208281939.jpg

Mon Avis: Même si ma préférence reste au deuxième opus de la série, Hard Revenge Milly reste comme Bloody Battle un pur kiff jap.

 

Ma Note: 7/10 (peut-être parce que j'ai vu le Bloody Battle d'abord)

 

Kane91800

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Lien Téléchargement: Hard Revenge Milly Vostfr

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Autre
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 23:00

bloodybattleaff.jpgRéalisateur: Takanori Tsujimoto

Scénario: takanori Tsujimoto

Casting: Miki Mizuno, Nao Nagasawa, Kazuki Tsujimoto, Rei Fujita

Durée: 1h15

Année: 2009

Pays: Japon (Biensur!)

Genre: Action/Gore

 

Résumé: Milly s'est vengée de ceux qui ont massacré sa famille et l'ont grièvement bléssée. Alors qu'elle doit faire face à son tour aux envies de revanche des proches de ceux qu'elle a zigouillés, une jeune femme vient à elle et lui demande d'assassiner les responsables de la mort de son petit ami.

 

Critiques: Malgré un manque de moyen flagrant (ce qui est habituel dans ce type de productions) Takanori Tsujimoto nous livre un film fun et gore comme seul le Pays du Soleil Levant peut nous bidouiller. Hard Revenge Milly: Bloody Battle et la suite direct de Hard Revenge Milly (que je n'ai pas encore vuuuuuuuu!!!!! Sniffff) mais ceci n'interfére en rien sur le plaisir que j'ai pris à regarder la séquelle sachant que tout nous y est expliqué, un peu comme si mardi en regardant ta série préféré t'avais le résumé de l'épisode de lundi histoire que tu te perdes pas.

 

mizuno-miki-milly-2.jpg

 

Toute la folie du cinéma trash Japonais y est représenté, toutes sortes de membres emputés, cranes éclatés à coup de nunchaku, genou fusil, main bionic et bras missile. Sans compté son lot de personnages déjantés (par exemple le chef du gang qui est un mec ultra violent mais aussi gay et qui ne cesse de prôner les joie de l'homosexualité).

 

imagesCAFFP7J5.jpg

 

Biensur il ne faut pas s'attendre à un scénario hyper complexe, car ici il est digne d'un ado de 15 ans qui se drogue aux choco pops tout en mattant un épisode des Power Rangers... Pourquoi est-ce qu'on a pas les mêmes en France?????????

 

hard-revenge-milly-bloody-battle-trailer2.jpg

 

 

Mon Avis: Pfffff...Je sais plus quoi dire montrer tout le bien que je pense de ces péloches nippones.... 

 

Ma note: 8,5/10

 

Kane91800

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien TéléchargementBloody Battle Vostfr

  

 

 

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Autre
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 18:04

priest-in-3d-movie-poster1Réalisateur: Scott Stewart

Scénario: Cory Goodman

Casting: Paul Bettany, Maggie Q, Karl Urban, Cam Gigandet, Lily Collins

Durée: 1h25

Année: 2011

Pays: USA

Genre: Vampires

 

 

Résumé: Après avoir débérassé le monde des vampires après une guerre séculaire,les prêtres guerriers, bras armé de l'église sont mis au placard. Mais alors que le Clergé pense que tout est terminé, des vampires enlèvent une jeune fille, son oncle , un des prêtres guerriers, décide donc de reprendre du service pour sauver sa nièce quitte à tourner le dos à l'église.

 

Critiques: Après avoir pondu, le pas si mauvaisn Légion Scott Stewart, qui décidément est inspiré par la religion, nous revient avec son acteur (apparemment Fétiche) Paul Bettany pour sont second film Priest.

 

priest.jpg

 

Ce western post-apocalyptique, à la sauce vampire n'est pas, sans rappeller Mad Max, notamment lorsque l'on sort de la ville. Le film se veut, implicitement ou peut-être explicitement (à vous de voir), une sorte de thèse sur la foie. Ayant "vaincu" la menace vampirique grace à ses prêtres l'église prend le pouvoir, et entasse la population dans une mégalopole fortifiée du nom de Cathédrale City (ça ne s'invente pas). On se croirait, presque revenu au moyen âge où l'Eglise et l'Etat ne faisait qu'un et où les évêques et autres religieux enfonçaient leur doctrine dans la tête des gens à coup de marteau. Eux, qui dispence la parole de Dieu vivent bien tant dit que le commun des mortels se tasse dans les rues de la ville et lutte pour survivre.

 

PRIEST-Movie-3-550x366.jpg

 

C'est dans ce contexte particulier que nous apparaît notre héro, sorte de moine guerrier rompu à l'art du combat et du maniement des armes. Lui, l'un des héros qui à sauver le monde, passe complètement inaperçu aux yeux de tous même l'Eglise cherche à l'oublier, comme si personne ne se souvenait de ce que ses frères et lui on fait pour l'humanité. Mais lorsque sont frère (de sang) et sa belle soeur sont massacrés par une meute de vampires et que sa nièce est enlevée par ces mêmes suceurs de sang, il décide de demander de l'aide au Clergé qui lui tourne le dos sous prétexte que la guerre est finie et que les vampires restants sont sous contrôle, mais il paraît évident que c'est plus par soucis de ne pas perdre la face et sutout de ne pas perdre de crédit au près des habitants de Cathédrale City. Le Prêtre décide donc de tourner le dos à l'Eglise (mais pas à Dieu) enfourche sa bécane et fonce sauver sa nièce!

 

Priest-2-1024x592.jpg

 

Ouvert par une séquence animée laissant présager de grandes bastons bien sanglantes, Priest se révèle au final bien décevant sur ce point. ici pas de grands linchages de vampire à la Blade que ce soit au début, au milieu et même à la fin du film. Autant dire que le film sortie en 3D (la grande mode du moment) ne remplit pas son quota de pieux dans le coeur.

 

priest-796.jpg

 

Il reste cependant au film de superbes décors, on y retrouve tous les codes des westerns, le poste avancé (Cathédrale City) les plaines désertiques et même, accrochez vous bien, sa voie de chemin de fer avec sa locomotive!

 

priest-newtrailer.jpg

 

Mon avis: Miné par une réalisation molassonne, Priest, ne parvient pas à nous imposer la dose d'action tant attendue,.Même si il est porté par un très bon Paul Bettany et une Maggie Q toujours aussi virvoltante, Priest n'est à aucun moment parvenu à me faire décoller.

 

Ma note: 5,5/10

 

Kane91800

 

 

 
 
 
 
Repost 0
Published by Kane91800 - dans Vampires
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Kane91800
  • Le blog de Kane91800
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin aussi cinéma et à la littérature fantastique et d'horreur.
  • Contact

Recherche

Catégories