Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 20:29

Wp00UwsuLrKPtNi.jpgRéalisateur: Mats Stenberg

Scénario: Thomas Moldestad, Martin Sundland, Roar Hutaug

Casting: Ingrid Bolso Berda, Marthe Snorresdoller Rovik, Mats Eldoen

Durée: 1h26

Année: 2008

Pays: Norvège

Genre: Slasher

 

 

Résumé: Hiver 2006, une bande d'amis se fait massacrer dans les montagnes Norvégienne. Jannick la seule rescapée est retrouvée par hazard par un policier. Etant  en état d'hypotermie et couverte de sang, l'homme la ramène dans un hopital étant sur le point de fermer définitivement ses portes. Ayant découvert les corps grâce aux indications de la jeune femme, les forces de l'ordres pris de court décide de rappatrier les cadavres dans l'hopital où se trouve Jannick, le corps du tueur en fait partie...

 

 

Critiques: Prenez Ripley (sans les aliens) foutez là dans un hôpital quasi désert rajoutez un tueur froid, sans émotion et de plus doté de la force d'un ours et vous obtenez Cold Prey 2.

 

cold-prey-2.jpg

 

Le film reprend, tout du moins au début, la trame de Halloween 2 ( celui de 1981, pas la purge de Rob Zombie), une jeune femme se retrouve hospitalisé quelques temps après avoir tué celui qui a dézingué ses amis. Comme dans le premier volet le temps est pris de présenté chacun des personnages (mis à part Jannicke que l'on a déjà "croisé" dans la préquelle), ce qui permet une fois de plus de s'identifier à eux. Mais après Cold Prey 2 devient plus "tout" que son ainé, ça va plus vite, ça fait plus mal, ça saigne plus, les morts sont plus inventives et Jannicke et le tueur sont plus forts.

 

imagesCAIZ6WBU.jpg

 

Mais malgré tout ça on a une forte impression de déjà-vu ce qui dessert le métrage. Et la présence de Camilla une jeune médecin rebelle, qui va être plongée dans l'horreur comme le fut un peu plus tôt Jannicke, au côté de cette dernière,  ne parvient pas réellement à réausser le niveau du film, malgré une très bonne interprétation du personnage par Marthe Snorresdoller Rovik (à tes souhait).

 

sans-titre.jpg

 

Mais horreusement (je vous rassure c'est fait exprêt) y a toujours mon chouchou! le Tueur encore plus froid et sans état d'âme que dans le premier volet. Et le voir comme ça dans ce huis-clos hospitalier avec de la chaire fraïche à découper, c'est un peu comme voir un grand requin blanc dans une piscine avec plein de baigneur dedans, ça vire au carnage. Autre petit points positif malgré le fait qu'il soit tout simplement Lui, c'est que l'on en apprend un peu plus sur lui son enfance, et on commence à avoir des petites brides ce qu 'il est.

 

coldprey2--6-.jpg 

 

Mon Avis: Une suite correcte sans en devenir géniale mais le fait d'avoir quitté les hautes cimes enneigées pour un lugubre hopital quasi désafecté donne l'impression que nos protagoniste son fait comme des rats.

 

 

Ma Note: 6.5/10

 

 

Kane91800

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kane91800 - dans Slasher
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Kane91800
  • Le blog de Kane91800
  • : Tout ce qui touche de près ou de loin aussi cinéma et à la littérature fantastique et d'horreur.
  • Contact

Recherche

Catégories